Pays de la Loire: Sophie Bringuy, désignée tête de liste EELV pour les régionales, dévoile sa stratégie

REGIONALES Vice-présidente du conseil régional depuis 2010, Sophie Bringuy, 35 ans, emmènera la liste des Verts...

Julie Urbach

— 

Sophie Bringuy
Sophie Bringuy — J.Urbach/ 20 Minutes

Alors que les Verts ont annoncé leur décision de partir seuls pour le premier tour des élections régionales de décembre, Sophie Bringuy, désignée officiellement ce week-end comme tête de liste (en binôme avec Franck Nicolon) est revenue ce lundi sur la décision de présenter une liste autonome, vue par certains comme une division de la gauche.

Pays de la Loire: Les Verts iront seuls au premier tour des élections régionales

«Ce n’est pas une liste qui se monte contre une autre force politique mais bien une envie de proposer un projet à part entière, de mettre en lumière les solutions sur les questions écologistes mais aussi celles du vivre ensemble, du développement économique, de la démocratie participative, ou de l'aménagement du territoire, assure Sophie Bringuy. Ce scrutin à la proportionnelle et à deux tours s’y prête.»

Discussions avec le Front de gauche

Pour y arriver, le parti va travailler au rassemblement de toutes les associations citoyennes et partis politiques désireux de porter un projet écologiste. Des discussions avec les partis membres du Front de gauche vont par exemple avoir lieu alors qu'une place sera aussi accordée aux candidatures dites «de la société civile». Une plate-forme participative pour l'élaboration du programme sera lancée en juin.

«Ce sera un premier tour de passion, un deuxième de raison, appuie Jean-Philippe Magnen, qui a décidé de passer le témoin. Il y aura en face une droite dure et nous aurons l’intelligence collective pour permettre à la région de rester à gauche.»

Les conditions d'un accord au deuxième tour

«Je prends acte de ce choix que je respecte mais que je regrette. (...) Je ne doute pas que toute la gauche et les écologistes seront unis au second tour pour faire barrage à la droite», avait réagi Christophe Clergeau, chef de file du PS, la semaine dernière.

Pays de la Loire: Christophe Clergeau lance sa campagne pour les régionales

Pour autant, les négociations s’annoncent rudes. Interrogés sur le sujet, les candidats des Verts ont fait part de leurs conditions pour une union avec le PS au second tour, notamment au sujet de Notre-Dame-des-Landes. «Il ne s’agira pas, comme en 2010, d’acter un désaccord, expliquent-ils. Nous demandons la remise à plat complète du dossier.»

Le groupe écologiste de l’assemblée sortante est composé de 18 élus. Parmi eux, seuls cinq sont dans l’optique de se représenter dont Sophie Bringuy, 35 ans, qui occupe le poste de vice-présidente depuis 2010.