FC Nantes: Suspendu contre Lorient, Vincent Bessat privé d'adieux avec le public nantais?

FOOTBALL Le milieu de terrain du FC Nantes a pris un 3e carton jaune (injuste?) en 10 matchs, dimanche soir, contre Paris, qui va le priver du dernier match à la Beaujoire...

David Phelippeau

— 

Frenc referee Rudy Buquet (L) gives a yellow card to Nantes' French midfielder Vincent Bessat (R) during the French L1 football match between Nantes and Paris Saint-Germain on May 3, 2015 at the Beaujoire stadium in Nantes, western France. AFP PHOTO / JEAN-SEBASTIEN EVRARD
Frenc referee Rudy Buquet (L) gives a yellow card to Nantes' French midfielder Vincent Bessat (R) during the French L1 football match between Nantes and Paris Saint-Germain on May 3, 2015 at the Beaujoire stadium in Nantes, western France. AFP PHOTO / JEAN-SEBASTIEN EVRARD — AFP

Vincent Bessat a quitté le vestiaire, dimanche soir, les yeux rougis. Dans son esprit, la défaite (0-2) contre Paris, mais surtout ce carton jaune (injuste?) pris à la 68e, qui va le priver de l'ultime match de la saison à la Beaujoire contre Lorient. «Oui, c'est sûr, c'est compliqué pour moi car je pense qu'il n'y a pas faute de ma part, racontait-il, lundi midi. Je cours après le ballon parce qu'il ne sort pas. Je pensais que ça continuait à jouer. J'ai revu les images, c'est lui (Cavani) qui glisse et qui me rentre dedans, et c'est moi qui ai la faute contre moi. La conséquence est que je suis suspendu contre Lorient. Je suis déçu bien sûr.»

Beaucoup de frustration

En fin de contrat en juin, Vincent Bessat n'est pas du tout certain d'être conservé au FC Nantes. Il pourrait donc être privé d'adieux avec un public qui l'apprécie depuis son arrivée en 2011. «Vu que pour le moment, on ne sait pas comment ça va évoluer pour moi la saison prochaine... Je ne suis pas encore parti. Il n'y a rien à fêter ou à ne pas fêter de toute façon. J'avais simplement à cœur de finir la saison comme il le fallait et jouer tous les matchs jusqu'à la fin. C'est frustrant.» 

Pour la réception de Lorient, les fans nantais ne devraient donc pas entonner la chanson spécialement dédiée à Bessat (Et Vincent Bessat! Et Vincent Bessat!) «Si je ne joue pas, je ne pense pas [que le public la chantera], semble regretter l'intéressé. Si c'était le cas, ça serait extraordinaire...»