Loire-Atlantique: Le Crédit Mutuel poursuivi pour avoir égaré 357 pièces d'or

JUSTICE Deux héritiers attaquent la banque pour avoir perdu le petit trésor familial amassé par leur grand-père...

F.B.
— 
Illsutration de pièces de monnaie de collection.
Illsutration de pièces de monnaie de collection. — Papix/Sipa

Des héritiers très en colère. Deux habitants de Saint-Mars-la-Jaille poursuivent en justice l'agence Crédit Mutuel de cette commune du nord-est de la Loire-Atlantique pour la perte de pièces d'or appartenant à leur famille. Quelque 357 pièces de monnaie, des francs et napoléons en or, avaient en effet été collectés par leur grand-père, Georges Lemoine, peu après la première guerre mondiale, explique Ouest-France ce mercredi.

Le petit trésor avait ensuite été conservé précieusement jusqu'à son dépôt à la banque en 2007 par le fils. A la mort de ce dernier, les pièces doivent faire l'objet de l'héritage, mais elles sont introuvables à la banque!

Pièces transférées puis mélangées à d'autres

Pointé du doigt, le Crédit mutuel aurait finalement trouvé l'explication: les pièces en question avaient été transférées dans un coffre de la caisse régionale, puis dispersées avec d'autres exemplaires de la banque. Il a proposé aux héritiers de leur remettre une somme équivalente à leur valeur, soit 5.400 euros selon le cours actuel de l'or. Mais l'avocat des plaignants juge l'estimation insuffisante et demande trois fois plus au nom de la perte de chance et du préjudice moral.

Le tribunal de grande instance de Nantes fera connaître sa décision le 11 juin.