DONGES, le 18/10/2010 La raffinerie de Donges, la nuit
DONGES, le 18/10/2010 La raffinerie de Donges, la nuit — © Fabrice ELSNER

ECONOMIE

Total: Le port de Nantes-Saint-Nazaire soulagé pour son avenir et celui de la raffinerie

Le groupe pétrolier a annoncé ce jeudi des investissements importants afin de maintenir l'activité à Donges...

Les incertitudes concernant l’avenir de la raffinerie de Donges sont levées. Le pétrolier Total a annoncé ce jeudi qu’il allait investir 400 millions d’euros sur son site industriel de Donges pour lui permettre de produire des carburants moins soufrés conformes aux normes européennes. L'objectif est de rétablir, une fois la transformation achevée, la rentabilité du site déficitaire de près de 50 millions d'euros par an. Aucune suppression d’emploi n’est annoncée, contrairement à la raffinerie de la Mède (Bouches-du-Rhône).

La moitié du trafic total du port

Le port de Nantes-Saint-Nazaire s’est immédiatement félicité de cette «bonne nouvelle». Il faut dire que les échanges de pétrole brut et de produits raffinés représentent environ 15 millions de tonnes par an, soit la moitié du trafic total portuaire. «La décision du groupe Total est un signe très positif quant à la pérennité de son activité sur l’estuaire de la Loire. Cet acteur international de premier plan joue un rôle important dans le tissu économique et social ligérien», estime Jean-Pierre Chalus, président du directoire du Grand port maritime de Nantes-Saint-Nazaire.

Le contournement de la voie ferrée en bonne voie

Cette promesse d'investissement de la part de Total est apparemment liée à la volonté des pouvoirs publics de contribuer au déplacement de la voie ferrée traversant actuellement –scène toujours étonnante pour les passagers du train– le site de la raffinerie de Donges. La concertation préalable au projet de contournement de la voie sera lancée en septembre, a indiqué la préfecture. Selon le syndicat CFDT, le groupe Total participera à hauteur de 50 millions d'euros aux travaux.