Le FC Nantes rappelé à l'ordre après les menaces de la Brigade Loire

FOOTBALL Dans une vidéo, les supporters nantais avaient appelé à ne pas respecter les mesures prises par la préfecture de la Loire pour le déplacement à Saint-Etienne, dimanche...

David Phelippeau

— 

La vidéo You Tube de la Brigade Loire, le plus gros groupe de supporters nantais.
La vidéo You Tube de la Brigade Loire, le plus gros groupe de supporters nantais. — Capture d'écran You Tube

La vidéo, postée par la Brigade Loire mercredi soir, n'a pas tardé à faire réagir les autorités. Mécontents des mesures prises par la préfecture de la Loire pour leur déplacement à Saint-Etienne dimanche -qu'ils estiment drastiques-, plusieurs membres du plus gros groupe de supporters nantais, déguisés en terroristes, avaient appelé tous les fidèles des Canaris à désobéir à ces mesures. Ce jeudi, «le président du FC Nantes Waldemar Kita a reçu un courrier électronique d'Antoine Boutonnet, le patron de la Division nationale de lutte contre le hooliganisme (DNLH) pour le sensibiliser aux risques liés à cette rencontre de L1 et lui rappeler les devoirs d'un club quand ses fans se déplacent», raconte le Parisien, ce jeudi soir sur son site. 

Le FC Nantes mis en garde

20 Minutes Nantes s'est procuré ce courrier. «Au regard de la rivalité qu'entretiennent les supporters de votre club à ceux de Saint-Etienne et des affrontements récents qui les ont opposés, il a été décidé collégialement, à l'instar du match aller, de limiter le nombre de billets alloués à vos supporters à 600 et d'encadrer strictement leur déplacement pour leur permettre d'assister à ce match, écrit Antoine Boutonnet. Il n'a cependant pas été décidé d'interdire ce déplacement, ce qui aurait pu être envisageable.»

Puis, le représentant du ministère de l'Intérieur poursuit: «Vos supporters ont rejeté totalement ce dispositif. Des membres de la "Brigade Loire" ont posté un communiqué sur YouTube fustigeant les mesures de sécurité précitées et incitant les supporters du FCN à ne pas se conformer à celles-ci. Il convient de vous rappeler que le club est responsable du comportement de ses supporters, notamment en cas d'incident grave, et c'est pourquoi je vous incite à prendre la complète mesure de la nécessité de participer conjointement aux efforts entrepris par les différents acteurs impliqués dans la sécurité des matchs de football.»

La Brigade Loire fustigée

Enfin, Antoine Boutonnet montre du doigt les auteurs de la vidéo (la BL): «Les supporters nantais principalement issus de la "Brigade Loire" ont été cette saison à l'origine de multiples incidents notamment à l'occasion de la réception de Lens, Montpellier et Bordeaux lorsqu'ils ont cherché à en découdre physiquement avec les intéressés avant le match. De tels comportements ternissent l'image du football et de votre club en particulier.»