HBC Nantes: «On a envie de bouleverser la hiérarchie en haut du classement», explique Thierry Anti

INTERVIEW Le HBC Nantes, qui vient de se qualifier pour la finale de la Coupe de France, retrouve son pain quotidien du championnat avec la réception de Nîmes, ce mercredi soir (20h 30)...

David Phelippeau
— 
L'entraîneur nantais Thierry Anti.
L'entraîneur nantais Thierry Anti. — Ouest Médias / SIPA

Ce mercredi soir (20 h 30), le HBC Nantes, fraîchement qualifié pour la finale de la Coupe de France, reçoit Nîmes (11e). Les Nantais sont 6es à quatre points de la 3e place. Victorieux il y a dix jours de la Coupe de la Ligue et finaliste de la Coupe de France fin avril, le HBC Nantes a-t-il la tentation de lâcher le championnat? Son entraîneur Thierry Anti ne croit pas.

Est-ce compliqué d’enchaîner déjà avec un match après ce joli succès dimanche contre Montpellier?

J’espère que les joueurs n’ont pas trop célébré cette qualification pour la finale de la Coupe de France. Ils savaient très bien qu’on jouait dès mercredi contre une équipe qui demande beaucoup de dépense d’énergie à chaque fois.

N’y a-t-il pas un risque de ne penser qu’à cette finale de Coupe de France, qui aura lieu fin avril?

Non parce que les joueurs ont envie de remonter au classement, ça ne fait jamais plaisir d’être devancé par d’autres équipes quand on sait qu’on a les moyens de faire au moins jeu égal avec elles. De plus, l’équipe est libérée dans le jeu car elle a moins de pression. Enfin, par respect pour le public, l’équipe va jouer avec beaucoup de sérieux.

Remonter au classement, c’est suffisant comme motivation ?

Les joueurs en parlent. On a envie de bouleverser la hiérarchie en haut du classement. Ils ne vont pas laisser les trois (Saint-Raphaël, Dunkerque et Chambéry) en haut se battre pour la qualification européenne.

Pensez-vous que le match contre Montpellier soit le plus abouti depuis le retour du club dans l’élite en 2008 ?

C’était un plaisir. C’était un match référence, mais on en a déjà fait d’autres comme ça. Il fait partie des trois meilleurs qu’on n’a jamais livrés. Ce n’était pas le meilleur, mais c’est un match de très haute qualité. Ça doit donner confiance aux joueurs.