Du rififi aux Restos du coeur à Nantes

©2007 20 minutes

— 

Colère et incompréhension.

Une trentaine de bénévoles nantais

des Restos du coeur ont vivement dénoncé hier la fermeture du centre de distribution L'Oasis. Unique structure d'accueil pour SDF de l'association, le local, situé près du MIN, a fermé ses portes mercredi soir à la demande du bureau départemental. Officiellement, l'accueil est interrompu quinze jours, comme chaque année à la même époque, « afin de permettre aux bénévoles de se reposer ».

Mais hier, le déménagement du matériel, sous les yeux incrédules de bénéficiaires sans-abri, a semé le doute. Surtout que le bail des locaux expire au 30 juin. « lls vident les lieux, sans même nous prévenir, s'insurge Sophie, bénévole depuis quatre ans. La population du centre est difficile à gérer, peut-être trop au goût du bureau départemental. Pour nous, c'est certain, le centre ne rouvrira pas ! » « Nous profitons de cette pause pour enlever certaines choses avant le grand déménagement, assure Sylvie Rateau, présidente des Restos du coeur 44. Nous cherchons toujours un nouveau local, et même si cela devait prendre encore du temps, on trouvera une manière de s'occuper des SDF sans les laisser tomber. »