HBC Nantes: Le «H» écœure Cesson et file en demi-finale de la Coupe de France

Hand Le HBC Nantes n'a fait qu'une bouchée (23-29) de Cesson-Rennes en quart de finale, ce dimanche...

Jeremy Goujon, à Cesson
— 
Le demi-centre nantais Nicolas Claire a contribué à la qualification du «H» à Cesson en inscrivant sept buts.
Le demi-centre nantais Nicolas Claire a contribué à la qualification du «H» à Cesson en inscrivant sept buts. — P. Riou / Cesson-Rennes Métropole HB

Le HBC Nantes s’est qualifié dimanche pour sa 4e demi-finale consécutive de Coupe de France. Tombeurs de leurs voisins cessonnais (23-29), les hommes de Thierry Anti n’auront jamais tremblé dans ce premier derby de la semaine. Et même si le coach ligérien rappelle qu’un match «n’est jamais plié», ce fut un peu le cas à la pause, en Ille-et-Vilaine. Igor Anic et compagnie possédaient ainsi neuf buts d’avance au bout de trente minutes (11-20)!

Un Schulz énorme

«On a pris d’entrée un ascendant psychologique, ce qui nous a mis à l’abri très vite, témoignait l’ancien pivot des Irréductibles. Quand on a eu l’impression que Cesson pouvait revenir, on a remis un coup d’accélérateur et on s’est de nouveau détachés.» Les visiteurs pouvaient remercier leur gardien argentin Matias Schulz, auteur d’une partie «stratosphérique» (23 arrêts) comme dirait le capitaine nantais Rock Feliho.

Les deux équipes se retrouvent samedi

Côté bretillien, l’heure n’était pas à l’abattement. «L’objectif, c’est samedi, rappelait le demi-centre Jérémy Suty (six buts), en référence à la demi-finale de Coupe de la Ligue qui va encore opposer Cesson et Nantes, le 28 mars, à Rouen. C’est vrai qu’être à -9 à la mi-temps, ce n’était pas le projet. On va s’appuyer sur les quelques certitudes acquises en vue du week-end prochain.» Où les joueurs de Yérime Sylla devront afficher un tout autre visage s’ils veulent créer l’exploit face aux Nantais...

Le HBC Nantes veut recevoir
Le HBCN connaîtra son adversaire en demie ce lundi (14 h). Quel que soit le rival (PSG, Chambéry ou Montpellier), l'entraîneur Thierry Anti veut recevoir. Cela ne s’est vu que trois fois en vingt matchs de Coupe...