Nantes: Les facteurs distribuent à nouveau les plis électoraux, sauf à Rezé

SOCIAL Perturbée ces derniers jours, la distribution des courriers électoraux est quasiment revenue à la normale ce mercredi...

Frédéric Brenon

— 

Plusieurs syndicats de la Poste ont déposé des préavis de grève à partir de lundi ou mardi dans sept départements, pour protester contre la rétribution proposée par la direction pour la distribution des plis électoraux qui doit débuter le 16 avril, a-t-on appris de source syndicale.
Plusieurs syndicats de la Poste ont déposé des préavis de grève à partir de lundi ou mardi dans sept départements, pour protester contre la rétribution proposée par la direction pour la distribution des plis électoraux qui doit débuter le 16 avril, a-t-on appris de source syndicale. — Mychèle Daniau AFP/Archives

La distribution des enveloppes contenant les professions de foi des candidats aux élections départementales est revenue quasiment à la normale. Perturbée ces derniers jours par les facteurs qui réclamaient «une compensation financière correcte» pour le «travail supplémentaire» généré par ces plis électoraux, la distribution a repris ce mercredi en centre-ville de Nantes, à Saint-Herblain ainsi qu'à Couëron.

Une seule situation de blocage perdure, selon la CGT: à Rezé. «On demande 250 euros supplémentaires pour l'ensemble des deux tours. C'est la même compensation que lors des dernières élections municipales», explique le syndicat. La CGT affirme que cette propagande électorale représente 1500 plis supplémentaires par tournée.

La Poste rassure les usagers

De son côté, la direction de La Poste se veut rassurante. «La distribution des plis électoraux sera assurée normalement avant le premier tour de vote qui aura lieu dimanche 22 mars», explique-t-elle.

«Les facteurs ne sont pas payés à la pièce mais bien rémunérés avec un salaire chaque mois, précise La Poste. Naturellement, lorsque le facteur voit sa tournée, ses horaires ou le poids du courrier qu'il transporte sensiblement modifiés, il est rémunéré pour ce travail supplémentaire. L'appréciation du volume de travail supplémentaire se fait au niveau local.»