Nantes: Les agriculteurs bio manifestent contre la baisse inattendue des aides

ECONOMIE Près de 300 producteurs ont protesté ce mardi contre la réduction de 25% des aides au maintien de l'agriculture biologique...

Frédéric Brenon

— 

Près de 300 manifestants étaient rassemblés ce mardi midi devant la Draaf.
Près de 300 manifestants étaient rassemblés ce mardi midi devant la Draaf. — F.Brenon / 20 Minutes

Près de 300 producteurs en agriculture biologique ont manifesté leur colère ce midi, devant la direction régionale devant la direction régionale de l'alimentation, l'agriculture et la forêt (Draaf) après la baisse de 25% de certaines de leurs aides.

«On a appris il y a quinze jours que l'aide annuelle au maintien de l'agriculture biologique était réduite de 25% pour chaque agriculteur en 2014. On ne s'y attendait pas du tout. D’autant plus qu'elle était, en plus, versée en retard», déplore Bruno Gris, éleveur laitier à Pornic et président du Groupement des agriculteurs bio de Loire-Atlantique.

«Une perte de 1000 à 2000 euros»

Cette mesure, décidée par le gouvernement en raison d'une hausse des demandes, entraînerait une perte de 1000 à 2000 selon les producteurs. «Beaucoup avaient intégré un montant égal à l'année précédente dans leur comptabilité, explique Bruno Gris. D'autres ont fait des choix de développement en fonction. L'exploitant va donc devoir se serrer la ceinture. Ou ce seront des investissements en moins pour l'exploitation.»

Les aides au maintien servent à compenser les surcoûts des exploitations bio (contrôles, protection sanitaire, volumes plus petits) par rapport à l'agriculture conventionnelle.

«Elles servent à reconnaître les services environnementaux de l'agriculture biologique», insiste Stéphanie Pageot, productrice laitière à Bourgneuf.

Le ministère corrige le tir

«C'est un très mauvais signe qu'on nous envoie, ajoute Stéphanie Pageot. Une décision incompréhensible alors même que le gouvernement vise le doublement des surfaces en bio d'ici 2017.»

Une rencontre avec le ministre de l'Agriculture, Stéphane le Foll, et la fédération nationale de l'agriculture biologique (Fnab) est prévue ce mercredi. Sans attendre, le ministre a annoncé lundi soir le versement d'une aide complémentaire.

Le ministère affirme également que le montant des aides consacrées à l'agriculture bio sera «progressivement doublé» d'ici à 2020.

Premier département bio en surfaces

La France compte 1,1 million d'hectares cultivés en bio, soit 5,5% de ses surfaces agricoles. La Loire-Atlantique totalise 44.000 hectares bio, ce qui en fait le premier département bio français. Elle compte près de 630 producteurs bio.

Une trentaine d'exploitations nouvelles en bio sont créées en moyenne chaque année en LOire-Atlantique (conversion ou installation).