La colère ne faiblit pas sur les sites Airbus

©2007 20 minutes

— 

Les salariés des usines Airbus de Saint-Nazaire et Gron-Montoir-de-Bretagne ont voté vendredi la reconduction de leur « grève spontanée », entamée le 27 avril. A Bouguenais, elle est « suspendue » jusqu'à mercredi, en raison du pont du 8 mai, mais pas finie pour autant. Une nouvelle assemblée générale doit avoir lieu mercredi matin sur les trois sites.

Jeudi, la direction avait proposé une augmentation générale de 1,5 %, couplée à des augmentations individuelles de 0,5 %. Une prime de 500 € brut avait également été proposée, au lieu de celle initiale de 2,82 €. L'année dernière, chaque salarié avait touché « 3 000 € » de primes d'intéressement et de participation, selon la CGT.

syndicats Hormis la CGT, tous les syndicats appelaient à la reprise du travail vendredi. « A Méaulte ou Toulouse, il n'y a pas de grève, note Yvonnick Dréno (FO, majoritaire). Le mécontentement n'est pas le même partout, on doit en tenir compte. »