Vendée: Le Puy du Fou ouvrira à la rentrée sa propre école primaire

EDUCATION Le parc à thème historique annonce ce vendredi la création de sa propre école maternelle et élémentaire dans le but de former ses futurs artistes...

Frédéric Brenon

— 

Le Signe du triomphe, spectacle de gladiateurs et de chars dans une arène, est l'un des spectacles phares du Puy du Fou.
Le Signe du triomphe, spectacle de gladiateurs et de chars dans une arène, est l'un des spectacles phares du Puy du Fou. — Puy du Fou

C'est une première mondiale. Le Puy du Fou, deuxième parc à thème le plus visité de France derrière Disneyland, a annoncé ce vendredi la création de sa propre école sur son site des Epesses, en Vendée. Six niveaux scolaires, de la petite section de maternelle au CE2, accueilleront dès la rentrée prochaine une cinquantaine d'élèves répartis sur quatre classes.

Etudes, théâtre et gymnastique

De régime privé, la «Puy du Fou académie» proposera une formation scolaire classique, avec tout de même un accent porté sur l'apprentissage de l'anglais et l'histoire, alliée à une formation artistique reposant principalement sur le théâtre et la gymnastique. Vingt-huit heures d'enseignement par semaine sont annoncées dont cinq à six dédiées aux arts, l'après-midi. Aucun enseignement religieux n'est prévu. Les classes seront limitées à 15 élèves afin de «favoriser un suivi personnalisé».

L'objectif pour le Puy du fou ne se limite pas à la scolarisation d'enfants âgés de 3 à 9 ans. Le projet voit beaucoup plus loin puisque des classes de CM1, CM2, puis un enseignement de second cycle (collège, lycée), sont ensuite envisagés.

Former les futurs artistes du parc

«C'est une vision à long terme, explique Nicolas de Villiers, président du Puy du fou. On aspire à ce que les élèves puissent accomplir l'ensemble de leur scolarité à nos côtés. Nous leur donnons les moyens de devenir des artistes de haut niveau afin d'intégrer un jour le Puy du fou dans le cadre d'un métier, et ainsi tirer vers le haut la qualité des spectacles.»

«Pour que l'enfant adhère au projet, il fallait lui proposer d'intégrer cette formation dès la maternelle, précise Nicolas de Villiers. C'est une garantie d'avoir un niveau homogène. Bien sûr, chaque élève est libre d'arrêter et de s'orienter à tout moment vers un enseignement scolaire classique.»

Déjà une trentaine de candidats

Alors que les inscriptions pour la rentrée prochaine viennent d'ouvrir, une trentaine d'enfants, domiciliés pour la plupart à proximité du site, auraient déjà postulé. Le recrutement des enseignants est en cours.

«Cette école, c'est le croisement à l'échelle française du modèle d'enseignement anglo-saxon et du modèle de formation oriental que l'on peut trouver au cirque de Moscou ou au cirque de Pékin, commente Nicolas de Villiers. C'est le début d'une grande aventure pour nous. C'est au moins aussi excitant que la création d'un spectacle.»

Le rectorat sera vigilant

Interrogé, le rectorat des Pays de la Loire indique que, si cette école est hors contrat avec l'éducation nationale, elle fera tout de même l'objet de vérifications sur la conformité des locaux d'enseignement et sur les diplômes du personnel enseignant et d'encadrement. «Il y aura également des inspections pour contrôler le respect du programme pédagogique et les acquis de chaque niveau», précise l'académie de Nantes.

Créé en 1978, le Puy du fou a été fréquenté l'an passé par 1,9 million de visiteurs. Il a reçu à deux reprises la distinction du meilleur parc d'attractions au monde (Thea Classic award en 2012 et Applause award en 2014). Le Puy du fou a également signé un accord avec la Russie pour l'ouverture d'une ou deux déclinaisons de son parc historique à Moscou ou en Crimée.