HBC Nantes: «Une victoire rassurante mais il ne faut pas se contenter de ça», estime le demi-centre Nicolas Claire

HANDBALL Ce mercredi soir, les Nantais se sont imposés (31-29) face à Toulouse, au Palais des sports de Beaulieu...

David Phelippeau

— 

Les Nantais de Matias Schulz ont réussi à battre Toulouse, ce mercredi soir
Les Nantais de Matias Schulz ont réussi à battre Toulouse, ce mercredi soir — Pierre Minier / Ouest Médias / SIPA

C'est toujours ça de pris. Le HBC Nantes, qui n'avait gagné qu'un seul match de LNH sur trois depuis le début de l'année 2015, s'est rassuré, ce mercredi, en battant (31-29) Toulouse (12e). Les Nantais n'ont jamais été en mesure de décrocher les hommes de Jérôme Fernandez pendant cette rencontre mais n'ont pas non plus semblé être en danger. «On rate des tirs pour tuer le match, regrette Nicolas Claire, auteur de 4 buts. C'est symptomatique de notre début d'année.» Nantes creuse un petit écart mais n'arrive jamais à le faire grandir.

Du grand Salmon dans la cage en fin de match

«On se fait peur, on se met en danger, poursuit Nicolas Claire. On n'a pas retrouvé notre niveau. C'est une victoire rassurante, mais on ne peut pas se contenter de ça.» En fin de match, le HBC Nantes, qui restera 6e à l'issue de cette journée, peut remercier son jeune gardien de but Julien Salmon, auteur de 4 arrêts capitaux. L'entraîneur Thierry Anti rendra d'ailleurs hommage à sa jeune pousse. «Je suis content car l'équipe était dans le doute plus que dans le dur, conclut ce dernier. Elle avait vraiment besoin de gagner. J'ai aimé ce match...»