Nantes: Quel avenir pour la place du Commerce?

URBANISME La mairie de Nantes ne partage pas le sentiment de déclin de la place, exprimé par certains Nantais. Elle explique que le secteur Commerce fera l'objet d'une grande transformation incluant la station de tramway...

Frédéric Brenon

— 

La place du Commerce et ses environs environs doivent faire l'objet d'une revalorisation.
La place du Commerce et ses environs environs doivent faire l'objet d'une revalorisation. — F. Brenon / 20 Minutes

La fermeture de l’emblématique café de la Bourse et l’appauvrissement du marché des fleurs (il ne reste plus que deux fleuristes) ont fait naître ces dernières semaines le sentiment d’un certain déclin de la place du Commerce. Certains Nantais l’estiment «vieillotte», «mal fréquentée le soir». D’autres déplorent «l’omniprésence de grandes enseignes nationales», sentiment qui pourrait être renforcé par l’installation murmurée d’un fast-food Quick pour remplacer le café de la Bourse. La mairie de Nantes, elle, se veut moins alarmiste.

La place n'est «pas en cause»

«C’est une place populaire, parmi les plus attractives de Nantes, qui génère toujours autant de flux. Ce n’est pas l’emplacement qui est en cause dans les difficultés du café de la Bourse ou du marché des fleurs, c’est la nature même de l’activité. La vie des commerces n’est pas un long fleuve tranquille, il y a forcément du turnover. La concurrence s’est par exemple nettement renforcée pour les fleuristes à Nantes», estime Alain Robert, adjoint au maire chargé de l’urbanisme et du commerce.

«Des Mc Do ou des Quick, il y en a très peu»

La présence importante de franchises ne serait pas un handicap, selon l’élu. «Bien sûr, il faut garder des boutiques indépendantes et des commerces pittoresques. Mais je préfère voir les franchises en centre-ville qu’en périphérie. Des Mc Do ou des Quick, il y en a très peu dans le centre si l'on compare aux autres métropoles. Or il y a une grosse demande pour ça, que ça plaise ou non.»

Plus d’espaces pour les piétons

Concernant l’esthétique du secteur, Alain Robert lui reconnaît un caractère «un peu obsolète», surtout «depuis que la place Royale, la place Graslin et la rue Flesselles ont été refaites». Mais une transformation du secteur Commerce est déjà prévue.

«On a l’ambition d’un réaménagement très qualitatif. Il s’effectuera, de pied d’immeuble à pied d’immeuble, entre l’allée Brancas, le square Fleuriot, la place du Commerce et Feydeau-Nord (allée Dugay-Trouin). Il offrira plus d’espaces aux piétons et aux terrasses. Il faudra donner à la station de tramway un aspect plus urbain, tout en restant fonctionnelle. Il faudra aussi trouver une solution aux difficultés d’accès au parking Commerce. Se posera également la question de savoir si le marché des fleurs répond toujours à la demande.»

Quand auront lieu les travaux ? «Le calendrier n’est pas arrêté, confie Alain Robert. C’est lié aux arbitrages financiers de Nantes métropole. Le réaménagement de Commerce s'inscrit dans le futur parcours piéton de la gare à la Loire. La première étape était la transformation de Feydeau-Bouffay. La deuxième sera le traitement du parvis nord de la gare et des abords du Jardin des plantes. J’espère bien qu’on pourra commencer dans ce mandat. »