Le vol de la recette du PMU reste sans coupables

©2006 20 minutes

— 

Copie à revoir. Le tribunal correctionnel a refusé hier matin de juger en comparution immédiate deux jeunes hommes, accusés d'avoir volé jeudi après-midi la recette d'un PMU du quartier de la Bottière. Pour chacun, un an de prison ferme avait été requis par le parquet, qui estimait avoir « des preuves irréfutables ». Une information ju­diciaire a donc été ou­verte dans l'après-midi, pour tirer les choses au clair.

Les avocats des deux prévenus réclamaient la relaxe pure et simple. « Toute l'accu­sation repose sur le ­témoignage d'un seul homme », plaide Franck Boezec. A l'inverse, le gérant d'un taxiphone n'a pas été entendu, alors qu'il fournissait un alibi à l'un des prévenus.

faits La recette avait été volée sur le siège avant de la voiture de la gérante, qui s'apprêtait à le déposer à la banque. Deux jeunes hommes en scooter s'étaient arrêtés à sa hauteur, avaient ouvert la portière avant de s'emparer du sac. Il contenait 9 680 €.