HBC Nantes: «L'arrêt de De la Bretèche? J'ai un petit pincement au coeur», avoue Grégory Cojean

HANDBALL L'entraîneur adjoint du HBC Nantes et directeur du centre de formation évoque la décision Mathieu De la Bretèche de mettre entre parenthèses sa carrière en fin de saison...

David Phelippeau
— 
Thierry Anti et son adjoint Grégory Cojean.

Credit:Pierre Minier/Ouest Medias/Sipa/OUESTMEDIAS_1048.32/Credit:Pierre Minier/Ouest Media/SIPA/1410081143
Thierry Anti et son adjoint Grégory Cojean. Credit:Pierre Minier/Ouest Medias/Sipa/OUESTMEDIAS_1048.32/Credit:Pierre Minier/Ouest Media/SIPA/1410081143 — SIPA

C'était quasiment sa petite trouvaille. Grégory Cojean, l'entraîneur adjoint du HBC nantes et le patron du centre de formation, ne peut pas rester indifférent après l'annonce de l'ailier nantais Mathieu De la Bretèche (25 ans). Dimanche, dans les colonnes de Ouest-France, le pur produit nantais a dit qu'il mettait entre parenthèses sa carrière professionnelle en fin de saison pour partir faire un long voyage. «Je me rappelle encore de son recrutement, raconte Grégory Cojean. Je suis allé le chercher à Guérande à 16 ans. C’était le premier qu’on allait chercher. Le centre de formation n’était pas encore labellisé. Mathieu a fait son petit bonhomme de chemin avec des belles choses et des difficultés.» 

Un super joueur et un super mec

Grégory Cojean ne tarit pas d'éloges sur De la Bretèche et il ne cache pas son émotion: «Il décide de couper, je pense qu’il en avait besoin. C’est un super joueur et un super mec. Il a toujours été positif pour le groupe. Je suis déçu qu’il arrête mais je trouve cool qu’il aille voyager un peu et découvrir autre chose que le hand. Il avait besoin de faire autre chose que de passer son temps dans des salles de sport, même s'il adore ce sport. J'ai un petit pincement au coeur mais je suis aussi heureux pour lui!»