FC Nantes: «C'est vrai qu'on m'a demandé beaucoup...», explique Yacine Bammou

INTERVIEW En grosses difficultés depuis quelques semaines, l'attaquant nantais a inscrit le but de la victoire, dimanche, contre Guingamp (1-0)...

David Phelippeau
— 
L'attaquant nantais Yacine Bammou.
L'attaquant nantais Yacine Bammou. — Pierre Minier / Ouest Médias / SIPA

Et si sa petite traversée du désert avait pris fin, dimanche? L'attaquant Yacine Bammou, qui est entré en jeu contre Guingamp et a inscrit son 4e but en L1 douze minutes plus tard, doutait de lui depuis plusieurs semaines. Révélation surprise du début de saison des Canaris, l'avant-centre de 23 ans n'avait plus marqué depuis le 20 décembre et un succès (1-2) à Lorient... Son but de dimanche a donné de l'air à sa formation et l'a regonflé à bloc.

On a le sentiment que vous avez vraiment marqué le pas depuis quelques semaines et votre coach vous a d'ailleurs laissé sur le banc plusieurs fois...

Tout a été dur à gérer pour moi. Les médias, la famille, tout ce qu’il y a autour... J’ai découvert la Ligue 1 en début de saison, ce n’est pas facile de s’adapter tout de suite. Je me sens mieux maintenant.

Avez-vous été bien entouré?

Beaucoup de joueurs et d'anciens joueurs sont venus me parler, me conseiller. Ça m’a aidé, même si j’ai passé une période compliquée...

Est-ce qu'on n'a pas trop attendu de vous alors que vous découvriez la L1 cet été?

Peut-être que oui. Ce n’est pas un mal... J’ai essayé d’être le plus régulier possible mais c’est vrai qu’on m’a demandé beaucoup. On était plus exigeants avec moi et je le comprends car le staff sait que j’ai des qualités pour pousser un groupe vers le haut. Il faut que je bosse pour pouvoir être un leader dans cette équipe.

Quand avez-vous senti que vous étiez moins bien?

Après la trêve, j’ai senti que j’étais un peu mou. Je me suis remis en question, je me suis remotivé. J’ai bossé pour relancer la machine.

On a parlé beaucoup de vous du jour au lendemain...

C’est allé très, très vite pour moi. J’espérais juste en début de saison m’entraîner avec les pros, et pourquoi pas être dans le groupe professionnel. Puis, j'ai senti que ça parlait beaucoup de moi. Bammou par-ci, Bammou par-là. Tu commences à prendre de la valeur, de la notoriété. 

Y avait-il un risque de prendre la grosse tête?

Les gens disent parfois que certains joueurs changent, prennent le melon... Moi, je ne suis pas comme ça car je sais d’où je viens.