FC Nantes: Les supporters jugent la politique tarifaire de leur club insupportable

POLEMIQUE Pour la réception de Guingamp, dimanche, les places à la Beaujoire vont de 16 euros à 43 euros, beaucoup de supporters pestent. Et ce n’est pas la première fois…

David Phelippeau
— 
Les supporters nantais à la Beaujoire.
Les supporters nantais à la Beaujoire. — Pierre Minier / Ouest Médias / SIPA

C’est un sujet récurrent de discorde entre les supporters et la direction du FCN. Même en interne, le sujet des tarifs semble diviser, mais, au final, il n’y a qu’un homme qui tranche : le président Kita. «Aujourd’hui, entretenir le FC Nantes coûte excessivement cher, avait expliqué à 20 Minutes le patron du club en août dernier. Je veux que le club devienne autonome financièrement.» A l’époque, Nantes avait accueilli l’AS Monaco devant seulement 27.000 personnes. Le président Kita était confiant pour les affluences à venir. «On est en période de vacances et ce n’était que Monaco…», avait-il expliqué.

Depuis ce match, la Beaujoire n’a jamais fait de guichets fermés. Attention, Nantes n’a pas encore reçu l’OM et Paris. En attendant, les dernières affluences (Lille, Bastia) n’ont même pas dépassé les 20.000 spectateurs. Nantes possède toutefois la 6e affluence moyenne de France (24.889 spectateurs). Même classement en fin de saison dernière avec… 28.169 personnes en moyenne.

Des tarifs actuels dans une fourchette très haute

Les tarifs cristallisent les critiques des supporters. Ces derniers avaient déjà pesté en début de saison contre les abonnements qu’ils trouvaient anormalement élevés. Pour la réception de Guingamp, les prix s’échelonnent de 16 euros à 43 euros. Des tarifs pouvant être considérés dans une fourchette très haute compte tenu ce qu’il s’est pratiqué dans l’histoire du club…

Merci @FCNantes pour le mail pour les billets de #fcneag mais ma banque m'a refusé mon emprunt pour me permettre d'acheter un billet :)
— Eddie (@brevinoisinlyon) 24 Février 2015

 

Au regard des prestations et du classement (11e) du FCN mais surtout de l’importance de ce match, beaucoup de fans ont fait part de leur indignation. «On en a marre de voir le stade à moitié vide, explique Anthony, 31 ans. Les dirigeants se rendent-ils compte de la situation actuelle du club et de l'importance d'un soutien populaire jusqu'à la fin de saison? Ou préfèrent-ils continuer à faire la sourde oreille?»

Beaucoup de réactions concernant l'absence de tarifs attractifs pour les familles. A 4 en Océane : 128€ dimanche #FCNEAG
— FCNActiv (@FCN_ACTIV) 25 Février 2015

16 euros en tribunes populaires, c'est beaucoup...

Le tarif de 16 euros en tribune populaire (Loire et Erdre) ne passe pas. «Je trouve que 16 euros derrière les buts, c’est trop cher, estime Sébastien. Le public est jeune en Loire.» Christophe, un autre fan des Canaris: « Je suis actuellement au RSA et pour les divertissements, j'ai un budget limité par mois et quand je vois des matchs à 16 euros, je ne peux pas me permettre ça.» A titre comparatif, pour la réception de Guingamp, les dirigeants bordelais avaient mis des tarifs de 10 euros à 48 euros [16 à 43 euros pour FCN-Guingamp]. Autre exemple: pour Toulouse-Bastia, les fans toulousains devaient débourser de 9 euros à 25 euros [13 euros à 37 euros pour FCN-Bastia].

CC @FCNantes ! La Tribune Loire n'est pas encore pleine pour dimanche. Politique tarifaire honteuse ! Il va être beau le stade vide #FCNEAG
— Lao (@laodenys) 25 Février 2015

Il n'y a sans doute pas que les tarifs qui expliquent la baisse de l'affluence

Par rapport à la saison dernière, les tarifs actuels sont sensiblement plus élevés mais pas dans des proportions délirantes. Ce qui fait d’ailleurs penser à la direction que les prix ne sont pas les seuls responsables de cette érosion de l’affluence. Crise économique? Lassitude du public vis-à-vis d’un spectacle de moins en moins intéressant? «Embourgeoisement» des supporters en raison d’un début de saison prometteur? Quand vous conjuguez tous ces éléments à des prix prohibitifs, ça donne forcément une fréquentation en berne.