Nantes: Nouvelle manifestation «contre les violences policières» ce samedi après-midi

RASSEMBLEMENT L'itinéraire du défilé, qui part du square Daviais à 14h ce samedi, n'est pas connu...  

Julie Urbach
— 
Manifestation le 22 11 2014à Nantes ./SALOM-GOMIS_1916.16/Credit:SEBASTIEN SALOM-GOMIS/SIPA/1411221928
Manifestation le 22 11 2014à Nantes ./SALOM-GOMIS_1916.16/Credit:SEBASTIEN SALOM-GOMIS/SIPA/1411221928 — SIPA

Après une «semaine de résistances» ponctuée de débats, une nouvelle manifestation contre les violences policières est organisée ce samedi dans les rues du centre-ville. Le rendez-vous est fixé à 14 h, square Daviais. Un an après la manifestation anti-aéroport qui avait été émaillée de violences, le «collectif du 22 février», à l’origine de la démarche, se mobilise contre toutes «les violences d’Etat» et pour montrer sa solidarité aux habitants des ZAD, dont celle de Notre-Dame des-Landes. Un défilé se tient aussi ce jour à Toulouse.

«Notre démarche a bien sûr un lien avec la question de l’aéroport mais elle va au-delà, assurent les organisateurs, qui réfutent l’appellation de «zadistes». Il y a un an, lors de la manifestation, trois personnes ont perdu un œil à cause de tirs de Flash-Ball: un palier a été franchi en termes de violences policières.»

Manifestation non-déclarée

Alors que les premiers rassemblements sur ce même mot d’ordre, après la mort du militant écologiste Rémi Fraisse, avaient dégénéré, les organisateurs en appellent «à la responsabilité de la préfecture». La police, qui indique que la manifestation n’a pas été déclarée, invite la population à la «prudence en centre-ville», et annonce «de nombreux policiers mobilisés». Mais ni la préfecture ni la mairie n’a donné de consignes officielles aux habitants, comme ce fut le cas pour de précédents rassemblements.

Si le parcours n’est donc connu, les commerçants du centre-ville ont eu comme consignes, comme il est d'usage, de ranger tout ce qui pourrait être utilisé comme projectiles. «On ne veut pas se laisser intimider, prévient le collectif organisateur. Nous voulons simplement nous réapproprier la rue.»

Les lignes de transports du centre-ville et la circulation de certains cars Lila seront coupées de 13h30 à 18h30.