Loire-Atlantique: Sauvée par le chirurgien après avoir avalé deux gants en latex

SOCIETE Une jeune autiste a frôlé la mort après avoir avalé des gants. Ses parents, qui l'ont conduit aux urgences après trois semaines de maux de ventre, vont déposer plainte contre l'établissement où elle est interne...

F.B.

— 

La jeune autiste a été opérée aux Nouvelles cliniques nantaises, à Rezé.
La jeune autiste a été opérée aux Nouvelles cliniques nantaises, à Rezé. — FABRICE ELSNER/20MINUTES

Elle souffrait de maux de ventre et avait beaucoup maigri les trois semaines précédentes. Opérée en urgence le 8 février dernier, une jeune femme de 18 ans a été sauvée par un chirurgien qui a découvert dans son intestin...une paire de gants en latex. C'est une radio effectuée une heure plus tôt qui avait précipité l'intervention.

Comment ces gants étaient-ils arrivés là? Autiste et mutique, Nedjma, originaire de Saint-Léger-les-Vignes, au sud de Nantes, aurait ingéré elle-même ces objets alors qu'elle se trouvait sous la surveillance du personnel de l'institut médico-éducatif (IME) de Chemillé (Maine-et-Loire) où elle passe la semaine.

Une plainte contre l'établissement

La jeune femme a été opérée après avoir été amenée aux urgences des Nouvelles cliniques nantaises par ses parents qui s'alarmaient de voir sa santé se dégrader.

En colère et choqués par ce qui aurait pu arriver sans leur intervention, ces derniers ont décidé de la retirer de l'IME. «Quand on l'a récupéré le 6 février pour les vacances, Nedjma ne tenait plus debout. Elle a failli mourir d'une occlusion intestinale. Comment cela-a-t-il pu se produire? Y-a-t-il eu une négligence? Pourquoi n'a-t-elle pas été hospitalisée plus tôt alors qu'elle vomissait et dépérissait? On veut avoir une explication», rapporte Serge Mazzobel, beau-père de la jeune autiste.

La famille va déposer plainte sur la base du compte-rendu du chirurgien. Un signalement auprès de l'agence régionale de santé (ARS) sera également effectué.