FC Nantes: L'échec Fernando Aristeguieta en quatre chiffres

VIDEO Depuis que le FC Nantes est en L1, l'attaquant vénézuélien, qui va être prêté au club de Philadelphie, n'a jamais réussi à s'imposer sur le front de l'attaque...

David Phelippeau

— 

L'attaquant Fernando Aristeguieta
L'attaquant Fernando Aristeguieta — FABRICE ELSNER/20MINUTES

Il a enfin trouvé une solution. L'attaquant vénézulien Fernando Aristeguieta, qui ne rentrait plus dans les plans de l'entraîneur nantais Michel Der Zakarian, va être prêté avec option d'achat jusqu'en fin de saison au club de Philadelphie. Aux Etats-Unis, l'attaquant de 22 ans va essayer de relancer sa carrière qui a été freinée depuis un an et demi... Arrivé en janvier 2013 à la Jonelière, Aristeguieta a tout d'abord séduit en inscrivant 8 buts en L2 avant de ne jamais faire son trou en L1. Retour sur les difficultés de l'attaquant vénézuélien en quatre chiffres.

 

2 buts en L1 en 12 h 09 minutes

Le plus souvent remplaçant, Aristeguieta a inscrit deux buts en L1 (Nice et Valenciennes) et un victorieux (contre Auxerre) en Coupe de la Ligue. Son dernier but en L1 remonte au 3 décembre 2013. C'était contre Valenciennes à la Beaujoire. 

Aristeguieta a marqué ses trois buts dans les derniers instants des matchs (88e, 89e et 90e).

 

6 titularisations en L1 depuis un an et demi

En L2, il avait pourtant réussi à séduire Michel Der Zakarian. La preuve, il avait été titulaire 11 fois en 17 matchs... En L1, il a très vite perdu la confiance de l'entraîneur nantais. La concurrence (Djordjevic), l'explosion de certains joueurs à son poste (Bammou), son profil atypique de pur attaquant axial et son manque de vitesse criant n'ont pas aidé Aristeguieta à se faire une place au soleil.

 

56 % de passes réussies en moyenne sur ses six titularisations en L1

Lors de ses six titularisations en L1, le Vénézuélien n'a dépassé qu'une seule fois les 60% de passes réussies. C'était contre Reims (63%) la saison dernière. Sur ces six matchs, il a toujours eu le taux le plus faible des joueurs Nantais titulaires. Attention, il est bon de relativiser ce chiffre car un attaquant (surtout le profil d'Aristeguieta) a davantage d'adversaires dans sa zone qu'un défenseur par exemple. Aussi, le risque de perte de balle pour un avant-centre est plus grand.

 

Un peu plus d'1 million d'euros, le coût de son transfert

Aristeguieta arrive en janvier 2013. Il est prêté par le club vénézuélien de Caracas. Après avoir inscrit 8 buts en L2, le FC Nantes lève assez logiquement l'option d'achat en déboursant un peu d'un million d'euros. Une somme importante avec le recul mais qui était relativement justifiée à l'époque pour ce jeune international, héros d'une pub vénézuélienne à l'été 2013...