Loire-Atlantique: A la tête d'une maison de retraite, il détourne plus d’un million d’euros en vingt ans

FAITS DIVERS L'ancien directeur d'une maison de retraite, située à Sainte-Pazanne, s'octroyait des bonus de 4.000€ mensuels...

J.U.

— 

Récapitulatif de frais bancaires et relevé de compte.
Récapitulatif de frais bancaires et relevé de compte. — F. DURAND / SIPA

Il a évoqué «une variable d’ajustement». Ce lundi, un homme de 65 ans, ancien directeur d’une maison de retraite à Sainte-Pazanne (Loire-Atlantique), était jugé à Nantes pour avoir détourné, pendant vingt ans, la somme totale d’1,2 millions d’euros, fausse facture après fausse facture, rapporte le journal Ouest-France. C’est la nouvelle directrice de l'établissement, intriguée par un des documents, qui avait lancé l’alerte après le départ à la retraite de cet homme.

Bonus de 4.000 euros

«Comptable puis directeur de l’établissement où il a travaillé pendant 32 ans, il s’octroyait des bonus mensuels de 4.000 euros», en plus de son salaire de 3.500 euros, écrit le quotidien. Avec cet argent, l’homme a indiqué avoir «réglé des dépenses courantes» mais aussi refait le premier étage de sa maison de Saint-Brévin… Il a écopé de trois ans de prison dont un ferme, et devra  rembourser la somme détournée.