En Vendée, pas besoin de neige pour les randos en raquettes et les descentes en luge

INSOLITE L'office du tourisme de la Barre de Monts-Fromentine, station balnéaire de Vendée, attire les visiteurs grâce à son opération «Les sports d’hiver à la mer»...

Julie Urbach

— 

Randonnée en raquettes sur la plage
Randonnée en raquettes sur la plage — Office du tourisme La Barre de Monts

L’océan, les pins, et… les chiens de traîneaux! Pour la cinquième année consécutive, la commune de La Barre de Monts-Fromentine (Vendée), s’apprête à se transformer en station de ski grâce à son opération «Les sports d’hiver à la mer».

Si à peine quelques flocons sont annoncés sur la région dans les prochains jours, ici, on ne s'affole pas, contrairement aux stations traditionnelles. Les descentes en luge, randonnées en raquette et autre baptêmes en chiens de traîneaux seront bel et bien programmés, quoi qu'il arrive. Les inscriptions à ces activités ouvrent d'ailleurs ce mardi à 9h30.

Luge sur aiguilles de pin - Office du tourisme La Barre de Monts

Luge sur aiguilles de pin

«Nous avons fait le constat que sur la côte, c’était vraiment calme en basse saison. Il fallait trouver une idée pour animer la station hors période estivale, raconte Thiphaine Pasquier, agent d'accueil et d'animation à l’office du tourisme. Nous avons d’abord pris contact avec une association de chiens de traîneaux (à roues) en Vendée. Petit à petit, nous avons cherché à proposer d’autres activités de montagne».

A La Barre de Monts, les balades en raquette se font donc sur le sable des 7 km de plage, avec, paraît-il une réelle sensation de marcher dans la poudreuse. Et pour la luge, la neige est remplacée par… des aiguilles de pin! «Cela se faisait dans les années 60, indique Tiphaine Pasquier. On a remis l’idée au goût du jour avec des vraies luges: ça fonctionne bien et c’est très sympa. Nous avons désormais quatre pistes de différentes difficultés en pleine forêt !»

Baptême chiens de traîneau en forêt - Office du tourisme La Barre de Monts

Retombées économiques

Selon l’office du tourisme, l’opération, menée deux fois dans l'année (Toussaint et février) remporte un vrai succès. Une hausse de fréquentation de 65% a été observée à la Toussaint 2014, par rapport à 2013, avec des vacanciers qui viennent généralement à la journée, de toute la région.

Pour ceux qui font le déplacement de plus loin, certains hébergeurs ou restaurateurs jouent le jeu en proposant des menus savoyards et formules de logement «beaucoup moins cher qu’en station de montagne». Les retombées économiques sont là aussi «intéressantes», indique l’office du tourisme.