Angers: Un routier imagine un scénario machiavélique pour violer sa victime

JUSTICE Cet homme de 45 ans, originaire du Calvados, a été condamné, hier, à deux ans de prison avec sursis... 

David Phelippeau

— 

Contrôle de papiers de la Gendarmerie avec un routier sur une aire d'autoroute. 16/11/11 Castelnaud-d'Estrétefonds
Contrôle de papiers de la Gendarmerie avec un routier sur une aire d'autoroute. 16/11/11 Castelnaud-d'Estrétefonds — FRED SCHEIBER / 20 MINUTES

Selon le quotidien Ouest-France de ce mardi, le tribunal correctionnel d'Angers a condamné à deux ans de prison avec sursis, hier, un routier calvadosien de 45 ans, poursuivi pour viol.

Un scénario bien ficelé par le routier

Les faits remontent au 5 septembre 2012. Une femme, quadragénaire maintenant, croise la route de ce routier. Le quotidien Ouest-France raconte le scénario machiavélique échafaudé par le routier. L'homme fait des appels de phare à la femme pour qu'elle s'arrête. Lorsqu'elle stoppe son véhicule, il prétend qu'elle a perdu un liquide. Il fait alors semblant de réparer et propose d'essayer tous les deux sa voiture. Sur ce petit trajet, il prétend alors s'être fait flasher. La femme panique mais le routier la rassure en lui disant qu'il a la solution. Il fait semblant d'appeler un ami gendarme. «Un service qu'il monnaie en nature auprès de son interlocutrice, par une fellation derrière un buisson», écrit Ouest-France. Aux gendarmes, l'homme reconnaîtra avoir déjà utilisé cette technique.

Le parquet avait requis quatre ans de prison, dont deux avec sursis. Le tribunal a estimé que le routier avait contraint le consentement de cette femme et l'a condamné à deux ans avec sursis. L'homme devra aussi se soigner et devra indemniser la victime à hauteur de 3000 euros.