Pays de la Loire: Trois façons d’améliorer la qualité de l’air chez soi, souvent moins bonne qu’à l’extérieur

SANTE L'agence régionale de la santé des Pays de la Loire alerte sur la pollution intérieure et ses risques, que semblent ignorer les habitants...

Julie Urbach

— 

Ventiler sa maison est recommandé
Ventiler sa maison est recommandé — F. Durand/ SIPA

Ils citent la fumée de cigarette, certains produits ménagers ou les moisissures. Si les habitants des Pays de la Loire identifient aisément les polluants de l’air que l’on peut trouver chez soi, ils sont pourtant peu nombreux à savoir que toutes ces substances constituent un réel risque pour la santé. Telle est la conclusion d’un baromètre que vient de dévoiler, ce mercredi, l’Agence régionale de santé des Pays de la Loire. «Il va falloir combattre cette idée reçue selon laquelle l’air extérieur serait plus pollué qu’à l’intérieur, c’est faux !», réagit Alain Meunier, ingénieur sanitaire.

1) Identifier les substances à risques

Si les pots d’échappement sont pointés du doigt dans la rue, les foyers regorgent eux de substances néfastes. «Les produits ménagers qui contiennent du formol, les colles avec solvants, les chauffages mal réglés qui rejettent du monoxyde de carbone mais aussi les plantes ou les animaux qui dégagent poils et pollens», cite par exemple Alain Meunier, qui alerte également sur les bougies parfumées ou les bâtons d’encens si ceux-ci sont utilisés en continu. Une des solutions, miser sur les produits naturels: pour nettoyer, on peut revenir à l’alcool, le vinaigre, ou le savon de Marseille.

2) Aérer, la meilleure des solutions

Des gestes bien connus mais pas toujours observés permettent de se protéger contre l’asthme et les autres maladies respiratoires. «Il suffit d’aérer dix minutes pour éliminer les divers polluants et le radon», affirme Michel Brochu, président de la fédération de l’artisanat et des petites entreprises du bâtiment. Selon l’ARS, les plantes dites dépolluantes seraient inefficaces sauf à en posséder un nombre très important chez soi...

3) Etre particulièrement vigilant lors des travaux

Lors de travaux, faites d’abord attention aux matériaux utilisés, comme la peinture des chambres d’enfant, conseillent les professionnels. Pendant les opérations, certaines tâches peuvent être particulièrement néfastes: lors du ponçage ou de la vitrification d’un parquet, par exemple, l’usage d’un masque est indispensable, et il est recommandé de sortir de la pièce toutes les 15 minutes. Un guide à l'usage des professionnels du bâtiment vient d'être édité sur cette problématique.