Tempête Xynthia: Il y aura bel et bien un procès en appel, fin 2015

JUSTICE L'ex-maire de la Faute-sur-mer (Vendée), René Marratier, a fait appel de sa condamnation à quatre ans de prison ferme, tout comme son adjointe Françoise Babin qui avait, elle, écopé de deux ans de prison...

Frédéric Brenon
— 
L'ancien maire de La Faute-sur-Mer, René Marratier lors du procès Xynthia, aux Sables-d'Olonne, le 15 septembre 2014
L'ancien maire de La Faute-sur-Mer, René Marratier lors du procès Xynthia, aux Sables-d'Olonne, le 15 septembre 2014 — Jean-Sebastien Evrard AFP

Il y aura bel et bien un second procès, en appel, dans l'affaire de la tempête Xynthia, qui avait fait 29 morts à la Faute-sur-Mer (Vendée) dans la nuit du 28 février 2010. C'est ce que vient d'annoncer ce mardi après-midi le parquet des Sables d'Olonne.

Lourdement condamné en première instance, le 12 décembre dernier, à une peine de quatre ans de prison ferme pour «mise en danger d'autrui» et «homicides involontaires», René Marratier, ancien maire de La Faute, a en effet interjeté appel des sanctions pénales et civiles, comme son avocat l'avait laissé entendre aussitôt après la lecture du jugement. Se considérant comme un «bouc émissaire», René Marratier avait qualifié de «scandale d'Etat» le jugement du tribunal correctionnel des Sables d'Olonne.

Françoise et Phillippe Babin ont aussi fait appel

Son adjointe à l'urbanisme et promoteur immobilier, Françoise Babin, a également fait appel, indique le parquet des Sables d'Olonne. Elle avait été condamnée à deux ans de prison ferme et 75.000 euros d'amende.

Le fils de l'ex-adjointe à l'urbanisme, Philippe Babin, poursuivi pour ne pas avoir organisé de surveillance de la digue la nuit de la tempête, a lui aussi fait appel de sa condamnation à 18 mois de prison ferme.

Procès d'appel à Poitiers fin 2015

Seule la décision de relaxe d'Alain Jacobsoone, ex-directeur départemental adjoint des territoires et de la mer à la préfecture de Vendée, seul représentant de l'Etat poursuivi, est donc «désormais définitive», précise le parquet.

Le procès en appel se tiendra devant la cour d'appel de Poitiers «à la fin de l'année 2015», indique le parquet des Sables d'Olonne.