Navires Mistral: La Russie demande des explications écrites à la France

ECONOMIE Vladimir Poutine veut des explications écrites de la part de Paris...

F.B. avec AFP

— 

A Saint-Nazaire, le 4 septembre 2014 - Deux ouvriers du chantiers stx de saint nazaire passent devant le vladivostok
A Saint-Nazaire, le 4 septembre 2014 - Deux ouvriers du chantiers stx de saint nazaire passent devant le vladivostok — Julie Urbach / 20 Minutes

La Russie a officiellement envoyé une demande d'explication écrite à la France concernant son refus de lui livrer les navires de guerre Mistral, a indiqué mardi l'agence publique russe Ria-Novosti, citant une source militaire.

Selon l'agence, qui cite une source anonyme au sein du Service fédéral russe de coopération militaire, ce dernier a adressé une demande à la Direction générale de l'armement (DGA) «avec l'objectif de recevoir une réponse officielle». «Pour décider de la suite, saisir un tribunal ou donner du temps à la France, la Russie doit disposer d'une explication écrite de la situation», a indiqué cette source.

Moscou se ferait volontiers rembourser

Le Vladivostok et le Sebastopol attendent toujours à quai dans le port de Saint-Nazaire, où ils ont été construits. Les 400 marins russes en formation à bord ont, eux, quitté la France le 18 décembre.

Le vice-ministre de la Défense russe, Iouri Borissov, avait indiqué fin décembre que Paris devrait prendre une décision avant 2015 sur la livraison de ces deux navires, soulignant que Moscou se ferait volontiers rembourser en cas de refus.

La crise en Ukraine bloque la livraison

Le ministre français de la Défense, Jean-Yves Le Drian, a expliqué le 1er janvier que Paris attendait «un cessez-le-feu respecté» et «une feuille de route politique» en Ukraine pour livrer les navires.

Premier d'une série de deux Mistral, le Vladivostok devait initialement être remis à Moscou à la mi-novembre, dans le cadre d'un contrat de 1,2 milliard d'euros entre la Russie et le constructeur naval français DCNS conclu en juin 2011 sous l'ancien président français Nicolas Sarkozy.