Loire-Atlantique: Pierre Legrand, ex-otage au Sahel, est sorti de son silence

TERRORISME Libéré le 29 octobre 2013, le Coufféen s'est exprimé lors d'une cérémonie des vœux dimanche...

Frédéric Brenon

— 

Pierre Legrand à l'aéroport de Villacoublay le 30 octobre 2013.
Pierre Legrand à l'aéroport de Villacoublay le 30 octobre 2013. — KENZO TRIBOUILLARD / AFP

Depuis sa libération le 29 octobre 2013 aux côtés de Thierry Dol, Daniel Larribe et Marc Féret, il entretenait la plus grande discrétion. Pierre Legrand, otage d'Aqmi, la branche d'Al-Qaida au Maghreb islamique, pendant trois ans au Niger, a fait une apparition publique surprise, dimanche, lors de la cérémonie des vœux de Couffé, près d'Ancenis (Loire-Atlantique), commune d'où il est originaire.

Le jeune homme, âgé de 29 ans, a tenu à remercier les Coufféens et les personnes qui l'ont soutenu tout au long de sa détention, rapporte Ouest-France.

«Il m'a fallu du temps pour me reconstruire»

«Cela fait maintenant un peu plus d’un an que je suis rentré. Il m’a fallu du temps pour me reconstruire parmi vous et c’est pourquoi je suis là», a déclaré Pierre Legrand, au micro, devant l'assistance. 

«Dès le début, vous avez été là, à soutenir ma famille, au travers des actions qui ont été menées, mais également au quotidien, a-t-il poursuivi. Vous étiez nombreux à Paris le 29 septembre 2010 pour une première manifestation de soutien. Il y a eu les 200 jours à Couffé avec votre mobilisation qui a impressionné jusqu'aux ministères, qui ont vu en vous un “village d'irréductibles”. »

«Cela m'a donné des forces pour tenir»

Pierre Legrand a aussi raconté que, depuis sa captivité au Sahel, il avait eu des «bribes d'information» évoquant les rassemblements de soutien organisés chaque mois place Royale à Nantes. «Lorsque j'ai pu l'entendre à la radio, cela m'a donné de nouvelles forces pour tenir jusqu'à ma libération.»

Longuement applaudi, l'ex-otage a conclu sa prise de parole par ces mots: «Aujourd’hui, j'ai la chance d'être libre et parmi vous. Merci.»