FC Nantes: «Je ne suis pas un tricheur», s'insurge Koffi Djidji

FOOTBALL Le nouveau forfait de dernière minute du jeune défenseur des Canaris le week-end dernier n'a pas plu à l'entraîneur Michel Der Zakarian...

David Phelippeau
— 
Le défenseur central du FC Nantes Koffi Djidji.
Le défenseur central du FC Nantes Koffi Djidji. — Pierre Minier/Ouest Media/SIPA

Sa saison n’a toujours pas débuté. Alors qu’il pensait s’entraîner avec le groupe professionnel, le défenseur du FC Nantes Koffi Djidji a été prié par son coach d’aller avec le groupe réserve, mardi matin. Der Zakarian n’a pas apprécié que Koffi Djidji, tout juste de retour d’une longue blessure (adducteur touché en mai 2014), décide le week-end dernier de déclarer forfait pour la Coupe de France à cause d’une douleur au mollet...

Il n'a pas voulu prendre de risques

«J’ai décidé de ne pas forcer, explique le joueur. Autant rater un match et revenir correctement que de se blesser encore et ne pas être là pendant deux semaines. C’est mon état de santé le plus important.» Son renvoi en CFA ressemble fortement à une sanction. «Le coach fait ses choix, poursuit Djidji, qui en l'absence de Hansen (blessé) et Djilobodji (parti à la CAN) avait une place à prendre en charnière centrale. S’il ne veut pas me faire confiance par rapport à ce qu’il s’est passé ce week-end, j’irai jouer en CFA. Mais, moi, je ne suis pas un tricheur. C’est, ou j’ai mal, ou je n’ai pas mal. Le coach veut des guerriers. S’il pense que je ne suis pas un guerrier, pas de souci. Quand je peux forcer, je force, mais là je n’ai pas voulu prendre de risques. Maintenant, je ne vais pas lâcher.»