Nantes: «Hors de question que les policiers aient peur ou se résignent» prévient le patron de la police

TERRORISME Les policiers nantais se sont rassemblés ce jeudi midi pour rendre hommage aux victimes de Charlie Hebdo, dont font partie deux collègues parisiens...

Frédéric Brenon
— 
Les policiers de l'hôtel de police de Nantes se sont rassemblés à midi.
Les policiers de l'hôtel de police de Nantes se sont rassemblés à midi. — F. Brenon / 20 Minutes

Un hommage appuyé aux victimes de l'attentat contre Charlie Hebdo et, en particulier, aux deux policiers en uniformes abattus lors de l'attaque a été rendu ce jeudi midi à l'hôtel de police Waldeck-Rousseau à Nantes. Outre de nombreux fonctionnaires nantais et leurs officiers, plusieurs élus et personnalités politiques (Jean-Marc Ayrault, François de Rugy, Michel Ménard, etc.) se sont rassemblés. Une gerbe de fleurs a été déposée par le préfet.

«Les policiers ne doivent pas flancher»

«Les collègues sont très touchés et émus, raconte Jean-Christophe Bertrand, directeur départemental de la sécurité publique. Les images qui ont circulé sur le Net sont particulièrement rudes. Mais on doit être, aujourd'hui plus qu'hier, motivés et mobilisés. En aucun cas les policiers ne doivent flancher face à leur mission, vu les attentes de protection de nos concitoyens. Hors de question, malgré les actes barbares perpétrés hier, que les policiers aient peur, démissionnent ou se résignent. Ce que les terroristes attendent, c'est que la peur s'installe. Ils n'auront pas raison, la peur ne se généralisera pas.»

CRS et militaires en renfort

Si le plan Vigipirate n'a pas été relevé à son niveau maximum comme à Paris, la surveillance et la vigilance des forces de l'ordre sont tout de même renforcées en Loire-Atlantique. Une unité de CRS ainsi qu'un renfort de militaires ont été déployés en centre-ville de Nantes, à la gare, devant les lieux de culte, les locaux des médias nantais, dans les centres commerciaux et tous les lieux de passage et de rassemblement. Le tournoi international de handball, qui se déroulera vendredi et samedi au parc des expos de la Beaujoire, et auquel les équipes de France et d'Algérie doivent notamment participer, sera très surveillé.