Nantes: L'Arbre aux hérons bientôt fixé sur son sort

CULTURE Les élus pourraient prendre une décision concernant la construction ou non du projet monumental des Machines de l'île en février-mars...

Frédéric Brenon
— 
NANTES, le 06/04/2013 La maquette de l arbre aux herons
NANTES, le 06/04/2013 La maquette de l arbre aux herons — FABRICE ELSNER/20MINUTES

L’incertitude entourant la construction du projet fou d’Arbre aux hérons, présenté dans la Galerie des Machines à Nantes et dont une branche prototype est visible à l'entrée des Nefs, pourrait être levée début 2015. «Une décision sera prise par les élus en février-mars, indique Pierre Oréfice, directeur des Machines de l'île. On est entré dans une phase active de discussion et de travail avec la ville et Nantes métropole sur ce dossier. On ne veut pas interférer dans la décision, ce n'est pas notre rôle. On espère juste: on est des éternels optimistes.»

Une structure monumentale

Le projet, tel qu'il est souhaité par ses créateurs, est estimé à 35 millions d’euros. Large de 50m de diamètre et haut de 35m, cet arbre serait une structure métallique monumentale sur laquelle 400 personnes pourraient déambuler en même temps. Il serait constitué de vingt-deux branches végétalisées reliées par des passerelles, jardins suspendus et insectes mécaniques mobiles. A son sommet, deux hérons pourraient embarquer le public pour un vol circulaire à 40m dans le ciel.

«Il s'agit d'une sculpture urbaine fantastique, une signature pour la ville. Un peu comme l'Atomium de Bruxelles. On viendra du monde entier pour le voir», est convaincu Pierre Oréfice.