Nantes: Un premier dimanche «très positif» pour l'association de commerçants Plein centre

ECONOMIE Les boutiques du centre-ville nantais ne regrettent pas d'avoir ouvert leurs portes pour la première fois un dimanche après-midi...

Frédéric Brenon

— 

Les rues piétonnes étaient noires de monde dimanche après-midi.
Les rues piétonnes étaient noires de monde dimanche après-midi. — F. Brenon / 20 Minutes

L'association Plein centre, qui regroupe les commerçants travaillant en centre-ville de Nantes, a dressé ce lundi un premier bilan «très positif» de l'ouverture inédite des boutiques ce dimanche à Nantes. «Il y avait beaucoup de monde dans les rues, il faisait beau, il y avait des animations: pour une première, nous pouvons être satisfaits», raconte Nathalie Deniaud-Millon, présidente de l'association.

«La Fnac a connu un réel succès, les boutiques ouvertes d'ordinaire sans salarié ont cette fois triplé leur chiffre d'affaires, d'autres ont également explosé les scores par rapport à un samedi, poursuit-elle. Certaines disent, tout de même, n'avoir pas eu autant de monde qu'espéré.»

Encore plus de monde dimanche prochain?

La présidente de Plein centre, qui signale qu'entre 90% et 95% des enseignes du centre-ville ont joué le jeu de l'ouverture dimanche après-midi, dit ne pas avoir été surprise par l'engouement du public. «Quand on voyait ce qui se passait dans les autres villes ces dernières années, on se doutait que ça fonctionnerait ici. Ça valide les arguments avancés depuis longtemps pour obtenir cette ouverture.»

L'association espère maintenant «faire encore mieux dimanche prochain» car le second dimanche est «souvent plus important encore» en termes de chiffre d'affaires.

Un millier de tracts dénonçant le travail dominical ont été distribués par les jeunes du Parti communiste et l'union démocratique bretonne (UDB).