Syndicats en ordre dispersé et clairsemé chez Airbus

SOCIAL Après Force ouvrière la veille, c'est la CGT qui appelait hier à faire grève chez Airbus. Près de 200 personnes se sont...

G. F.

— 

Après Force ouvrière la veille, c'est la CGT qui appelait hier à faire grève chez Airbus. Près de 200 personnes se sont ainsi rassemblées sur le site de Gron, à Montoir-de-Bretagne, pour bloquer l'accès aux camions de livraison et ainsi protester contre le plan de restructuration Power 8.« On n'était pas nombreux », convient Christian Caillé, le secrétaire du syndicat sur les sites de l'avionneur européen de Saint-Nazaire. Un aveu d'échec, qui résonne en écho à celui de FO, mardi, quand seuls 400 salariés avaient débrayé à la suite de son appel. « Que ce soit la CGT ou Force ouvrière, on n'arrivera pas à remporter notre lutte con­tre Power 8 », reconnaît Christian Caillé, qui exhorte donc à « l'unité syndicale ». Une « lettre ouverte » en ce sens pourrait être envoyée la semaine prochaine aux autres organisations.