Le spa du Petit-Portproposait soins corporels et du visage.
Le spa du Petit-Portproposait soins corporels et du visage. — Philippe Marchand / NGE

LOISIRS

Nantes: Le Spa aqua bien-être du Petit-Port ferme définitivement ses portes vendredi

Ouvert il y a quatre ans, l'établissement est très loin des objectifs de fréquentation fixés au départ. La société NGE, qui l'exploite, a préféré arrêter les frais... 

Quatre ans après son ouverture au sein du pôle de loisirs du Petit-Port, le Spa aqua bien-être créé par la société d’économie mixte Nantes gestion équipements (NGE), bien connue des Nantais pour sa gestion des parkings publics payants, s’apprête à fermer ses portes. L’équipement de 600m2 dédié aux soins corporels et à la relaxation s’arrêtera définitivement vendredi soir, faute d’avoir trouvé son public. Il faut dire qu’avec 5000 clients accueillis en moyenne à l’année, l’établissement était loin de l’objectif de 30.000 fixé au départ.

Déficit qui se creuse

«Quand on a étudié le projet, on s’est entouré d’un cabinet de conseil qui nous a livré des prévisions beaucoup trop optimistes, analyse Nathalie Coquard, directrice marketing de NGE. On a essayé de corriger le tir en modifiant notre carte de soins. Mais la crise économique a frappé de plein fouet le secteur du bien-être. On ne voyait pas d’embellie.»

L’activité, non subventionnée par Nantes métropole, n’aura jamais été rentable. «Un déficit, au départ, c’est normal. Mais, à un moment, continuer c’était faire prendre un risque trop important sur les épaules de NGE. C’est une décision difficile, en particulier vis-à-vis de nos six praticiennes, auxquelles nous n'avons pas de reclassement en interne à proposer.» 

NGE s'est-il égaré avec ce spa?

Certains salariés de NGE considèrent que la société s'était un peu égarée en ouvrant ce spa en plus des parkings, du camping de Nantes, de la piscine ou de la patinoire du Petit-Port. «Ça semblait cohérent du fait du développement des spas à l’époque et parce qu’il s’intégrait dans un pôle de loisirs, insiste Nathalie Coquard. Et il ne faut pas oublier que la piscine et la patinoire marchent très très bien [500 000 visiteurs par an].»

En 2009, NGE avait déjà été contraint de fermer le bowling-billard du Petit-Port en raison de la forte concurrence créée par l'arrivée de nouveaux bowlings dans l'agglomération nantaise.

Gym, escrime et arts martiaux en 2016

Pour combler le vide laissé par le bowling-billard et l’ancienne piscine du pôle de loisirs du Petit-Port, NGE aménage des salles dédiées à l’escrime, à la gymnastique et aux sports de combat. Ouverture prévue en 2016.