Nantes: Accenture poursuit sa folle croissance et annonce 300 recrutements

ECONOMIE Neuf ans après son arrivée, le centre de services aux entreprises prévoit d'atteindre le chiffre de 800 salariés en 2017 à Saint-Herblain...

Frédéric Brenon

— 

Le centre de services d'Accenture à Nantes emploie en majorité des informaticiens.
Le centre de services d'Accenture à Nantes emploie en majorité des informaticiens. — F. Brenon / 20 Minutes

Il a célébré lundi soir l’inauguration de ses nouveaux locaux : un immeuble entier, situé boulevard Marcel-Paul à Saint-Herblain. Neuf ans après son installation dans l’agglomération nantaise, le groupe international Accenture, spécialisé dans la fourniture de services et conseil aux entreprises (stratégie, digital, technologies, externalisation), connaît localement une croissance exceptionnelle.

Ouvert en 2005 avec une trentaine de collaborateurs seulement, le centre de services nantais emploie en effet aujourd’hui près de 500 personnes. Et ce n’est qu’une étape: 300 recrutements supplémentaires, au minimum, sont prévus d’ici fin 2017.  

De plus en plus d'entreprises délèguent

La raison de ce succès? Une activité en fort développement (+25% par an en moyenne). «De plus en plus d’entreprises sont enclines à s’appuyer sur les compétences, la réactivité et la flexibilité d’un centre de services pour mener à bien un projet. Nous disposons d’un réseau et des ressources pour être opérationnels immédiatement, alors que faire la même chose en interne nécessiterait pour elles de recruter, former, développer… C’est une vraie tendance de fond», explique Yves Bernaert, directeur des centres de services Accenture en Europe, Afrique et Amérique latine. Accenture compte ainsi plus de 50 centre de services dans le monde.

Cyrille Robinet, directeur du centre de services de Saint-Herblain. - F. Brenon / 20 Minutes

Surtout des informaticiens à Nantes

A Nantes, les salariés d’Accenture, jeunes et masculins pour l’essentiel, sont spécialisés dans la conception de systèmes d’information numériques et la maintenance. Ils travaillent pour une trentaine de très grosses entreprises ou administrations.

«On assure la gestion d’un programme de fidélité, on gère un système de facturation, on développe une application mobile, où on met au point un process de signatures électroniques», raconte Cyrille Robinet, directeur du centre de services de Nantes. La plupart des postes à recruter concernent des informaticiens (développeur, programmeurs, chefs de projet...).

Un millier d'emplois locaux en 2020?

Si tout se passe bien, Accenture devrait continuer à grandir au-delà de 2017 et atteindre le millier d'employés à Nantes à l'horizon 2020. «C'est tout à fait envisageable. Mais on tient à progresser étape par étape, confirme Yves Bernaert. Quand on a choisi de s'installer à Nantes en 2005, on avait regardé le bassin d'emplois, le vivier d'étudiants, les infrastructures, le dynamisme économique. On ne s'était pas trompé. On est très satisfait. On veut maintenant aider à ce que la métropole devienne un acteur européen important du numérique.»