FC Nantes: «Un entraîneur qui ne parle pas beaucoup, c'est difficile pour un footballeur...»

INTERVIEW Annoncé sur le départ lors du prochain mercato, l'attaquant vénézuélien Fernando Aristeguieta dénonce un manque de communication de Michel Der Zakarian...

David Phelippeau

— 

L'attaquant vénézuélien Fernando Aristeguieta à l'entraînement.

Credit:Pierre Minier/Ouest Medias/Sipa/OUESTMEDIAS_
L'attaquant vénézuélien Fernando Aristeguieta à l'entraînement. Credit:Pierre Minier/Ouest Medias/Sipa/OUESTMEDIAS_ — SIPA

Pour la première fois depuis l’annonce de son départ à Getafe en Espagne pour janvier prochain, l’attaquant vénézuélien Fernando Aristeguieta s’est exprimé. Il a affirmé que rien n’était encore fait pour Getafe et qu’il a bien prolongé d’un an avec le FCN (jusqu’en 2017). Il a aussi lancé une petite pique à son entraîneur Der Zakarian, en dénonçant chez lui un manque de dialogue...

Partirez-vous à Getafe en janvier?

Oui, il y a cette possibilité mais j’en ai d’autres à l’étranger. J’espère que je vais trouver une solution car ici il n’y a plus de possibilités pour que je joue.

Nantes, ça reste pour vous une déception depuis votre arrivée en janvier 2013?

Bien sûr. Je suis venu pour réussir. Ça s’est bien passé au début, puis j’ai joué de moins en mois. Maintenant, je ne joue presque plus du tout (deux titularisations depuis le début de la saison)...

On vous a donné une explication?

L’entraîneur (Michel Der Zakarian) ne parle pas beaucoup et ça c’est difficile pour un footballeur. Tu ne sais pas pourquoi tu ne joues pas. Tu ne sais pas s’il y a une solution pour jouer plus. Quand ça ne marche pas bien pour un joueur, un petit mot compte beaucoup, mais c’est sa forme de management. Je la respecte.