Saint-Nazaire: Une course folle opposant le Queen Mary 2 à des multicoques en 2017

INSOLITE L'épreuve contre-la-montre reliera Saint-Nazaire à New-York, un siècle après le débarquement des Américains lors de la Première Guerre mondiale...

F.B. avec AFP

— 

Le prestigieux Queen Mary 2, mis en service en janvier 2004, a été construit aux chantiers navals de Saint-Nazaire.
Le prestigieux Queen Mary 2, mis en service en janvier 2004, a été construit aux chantiers navals de Saint-Nazaire. — James D. Morgan / Rex F/REX/SIPA

Un challenge pour le moins insolite. L’ancien skipper Damien Grimont a présenté mercredi à Paris le projet d’une course opposant le mythique paquebot Queen Mary 2 à des voiliers multicoques ultimes.

Cette épreuve « contre-la-montre », baptisée « The Bridge », partira du port de Saint-Nazaire le 24 juin 2017, où avait été construit le paquebot, en direction du port de Verrazano à New York.

François Gabart et Thomas Coville pressentis, Tony Parker parrain

L’arrivée festive des concurrents est estimée autour du 2 juillet à New York, soit une semaine plus tard. L’immense navire d’acier, plus rapide sur le papier, s’élancera avec de nombreux passagers et partenaires à bord. Les skippers François Gabart, Thomas Coville et Yves Le Blévec sont pressentis pour s’engager aux commandes des multicoques.

Le basketteur français Tony Parker, symbole de l’amitié franco-américaine de par ses origines familiales et sa carrière menée aux Etats-Unis, parrainera l’événement.

100 ans après la Première Guerre mondiale

« C’est un défi un peu fou, un défi majestueux qui signera le grand retour du Queen Mary 2 à Saint-Nazaire », s’enthousiasme Damien Grimont, organisateur d’événements nautiques (Record SNSM, Solitaire du Chocolat).

Cette course sera aussi porteuse de symbole historique puisqu’elle constituera « un trajet retour près de 100 ans jour pour jour après le débarquement » de soldats américains à Saint-Nazaire, le 26 juin 1917, visant à mettre un terme à la Première guerre mondiale.

« Ce n’est pas une transat de plus. Ce projet est l’occasion merveilleuse de mettre en lumière 100 ans de fraternité entre deux continents, et 100 ans de l’influence de la culture américaine sur notre territoire. Ce sera le centenaire de l’arrivée du jazz en Europe et des sports américains, dont le basket », souligne Damien Grimont.

Le grand retour du Queen Mary 2 à Saint-Nazaire

« Quand on a un projet aussi ambitieux, c’est un projet qui attire (…). L’idée de voir revenir le Queen Mary 2 à Saint-Nazaire, c’est quelque chose qui m’attire », commente Patrick Boissier, l’ancien patron des Chantiers de l’Atlantique.

La construction du Queen Mary 2, le plus grand navire de croisière jamais réalisé lors de sa mise à l’eau, avait été vécue comme un véritable événement à l’époque. Elle avait malheureusement aussi été marquée par le dramatique effondrement d’une passerelle, faisant 16 morts et 29 blessés le 15 novembre 2003.