Nantes: Mise en examen après avoir secoué un bébé

FAITS DIVERS Une jeune femme, habitante d'Ancenis, a avoué avoir secoué la fillette de son compagnon, âgée de 14 mois...

J.U.
— 
Présence policière au CHU de Nantes, le 27 novembre 2013.
Présence policière au CHU de Nantes, le 27 novembre 2013. — SALOM-GOMIS SEBASTIEN/SIPA

Une fillette âgée de 14 mois, originaire d'Ancenis, est hospitalisée depuis vendredi dernier au CHU de Nantes, victime du syndrôme du bébé secoué, relatent ce matin les quotidiens Presse Océan et Ouest-France. La compagne du père de l'enfant, âgée de 25 ans, a été mise en examen ce jeudi pour violences volontaires. Elle a avoué avoir secoué la petite fille.

Elle finit par avouer

Samedi matin, le couple inquiet appelle les pompiers au sujet de l'état de santé du nourrisson, placé dans une famille d'accueil le reste de la semaine. Vomissements, manque de tonicité... Le diagnostic est identifié par le CHU de Nantes, puis l'enquête se tourne vers la belle-mère de l'enfant, qui la gardait alors que le père était absent.

D'abord, la jeune femme parle d'une chute accidentelle. Mais ensuite, «elle a raconté qu'elle était très fatiguée après sa nuit de travail», raconte Ouest-France. Désemparée par les pleurs de l'enfant, elle a avoué l'avoir secoué violemment, sans en avoir parlé à son compagnon.