VB Nantes: «On savoure ce moment historique pour le club», se réjouit le coach Sylvain Quinquis

VOLLEY FEMININ Les Nantaises ont remporté (3-0), ce mercredi, à Mangin-Beaulieu, leur premier match de Ligue des champions contre les Roumaines de Bacau…

David Phelippeau

— 

La joie des volleyeuses nantaises, victorieuses (3-0) contre les Roumaines de Bacau.
La joie des volleyeuses nantaises, victorieuses (3-0) contre les Roumaines de Bacau. — Pierre Minier / Ouest Médias / SIPA

Ce match fera date. Ce mercredi, à Mangin-Beaulieu, devant quelque 2000 spectateurs, le VB Nantes a remporté (3-0) le premier match européen de sa jeune histoire. Les Roumaines de Bacau, formation supposée la plus faible de cette poule de la Ligue des champions, n'ont pas pesé bien lourd pour un VB Nantes irrésistible en ce début de saison. «On est à six victoires en sept matchs (en réalité, sept sur huit toutes compétitions confondues) depuis le début de la saison avec deux matchs de Ligue des champions, exulte l’entraîneur Sylvain Quinquis. On peut difficilement faire mieux…»

Un début de saison incroyable

Le leader de Ligue A n’a pas fait dans le détail, mercredi soir, pour écarter Bacau. 1 h 19 minutes. Trois sets à rien. Seul le deuxième set serré (27-25), tournant de cette rencontre, a offert quelques émotions aux nombreux supporters nantais.

Pourtant, dans l’après-midi, rien ne laissait augurer d'une si belle soirée. La Belge Els Vandesteene, joueuse majeure, a dû déclarer forfait en raison d’une lésion abdominale. «On a été obligés de préparer d’autres options», explique Quinquis. Des options qui ont payé malgré «un départ fébrile (2-6)», selon le coach nantais.

Une histoire en marche

«Je suis très heureux du match des filles, poursuit Quinquis. On savoure ce moment historique pour le club. C’est une super-récompense pour tous les bénévoles qui ont beaucoup travaillé pour qu’on soit, ce soir, dans de très bonnes conditions. On a quatre points sur six possibles en Ligue des champions. On est dans des conditions idéales.» On a effectivement connu des bizuths plus mal en point sur la scène européenne…