Nantes: Plus d'un millier d'avocats dans la rue pour manifester leur colère

JUSTICE Les avocats du Grand ouest se mobilisent contre le projet de réforme des professions réglementées...

F.B. avec AFP

— 

Manifestation des avocats, rue du Calvaire à Nantes, ce vendredi après-midi.
Manifestation des avocats, rue du Calvaire à Nantes, ce vendredi après-midi. — F. Brenon / 20 MInutes

Entre 1.200 et 1.500 avocats du Grand Ouest, selon la police et les organisateurs, défilent en robe ce vendredi après-midi dans les rues de Nantes, d'où est partie la fronde contre le projet de réforme des professions réglementées porté par le ministre de l'Economie Emmanuel Macron.

Le cortège, qui s'est élancé vers 14h15 de l'île de Nantes derrière une grande banderole proclamant «Avocats du Grand Ouest» et au son de binious, a marqué un arrêt devant le palais de justice avant d'arpenter les rues du centre-ville.

«Ce projet va transformer la profession d'avocat en profession mercantile»

«Macron au pouvoir, avocats au mouroir», «Le droit, c'est notre métier», pouvait-on notamment lire sur les pancartes brandies par les avocats, venus de 18 barreaux du ressort des cours d'appels de Rennes, Angers et Poitiers, qui scandaient «Macron démission».

«Nous sommes tous réunis pour dire non au projet Macron, un projet qui va tuer la profession indépendante d'avocat en la transformant en profession mercantile», a déclaré Me Jacques Lapalus, bâtonnier du barreau de Nantes, où un mouvement de grève a été entamé dès le 22 octobre.

Depuis cette date, les portables pour les urgences pénales sont éteints et les permanences et les consultations gratuites ne sont plus assurées.