Vendée: Le sénateur Bruno Retailleau échappe à un attentat

FAITS DIVERS Un attentat a eu lieu, ce mercredi, en Irak alors qu'une délégation française, conduite par le sénateur et président du conseil général de la Vendée Bruno Retailleau, était présente sur les lieux quelques minutes avant le drame...

D.P. avec AFP
— 
Bruno Retailleau, sénateur et président du conseil général de la Vendée.
Bruno Retailleau, sénateur et président du conseil général de la Vendée. — JEROME MARS/JDD/SIPA

Ce mercredi, peu avant midi, un kamikaze a fait exploser une voiture piégée, tuant quatre personnes à Erbil, la capitale de la région autonome du Kurdistan irakien généralement épargnée par les violences, selon des responsables.

A dix minutes près...

Quelques minutes avant l'explosion, une délégation française, conduite par le sénateur vendéen Bruno Retailleau et venue livrer 10 tonnes d'aide en faveur des personnes déplacées d'Irak, se trouvait au QG visé à Erbil. «Nous n'étions pas visés, a indiqué Bruno Retailleau, président au Sénat du groupe UMP. Environ 10 minutes auparavant, nous étions reçus par le gouverneur.» 

 

Avant d'ajouter: «Quand on est en visite à Erbil, on n'a absolument pas conscience du danger. Rétroactivement, ça donne des frissons. »