Ragondins maltraités: «De la bêtise» qui cause «du tort à toute la profession», dénonce la Confédération paysanne

Nantes Le syndicat agricole n'a pas du tout apprécié la manifestation de la FNSEA mercredi midi à Nantes...

Frédéric Brenon

— 

Certains ragondins étaient entassés dans un caddie
Certains ragondins étaient entassés dans un caddie — F. Brenon/20 Minutes

«Ce qui s'est passé, c'est de la bêtise. Il n'y a pas d'autre mot.» Face à l'ampleur de la polémique née après la manifestation des agriculteurs mercredi midi à Nantes, au cours de laquelle des ragondins ont été maltraités, le syndicat agricole Confédération paysanne déclare ce jeudi «comprendre l'indignation du public» et «regrette» les conséquences sur l'image du monde agricole. 

«Ça renforce la distance avec la population»

«Ces actes causent du tort à toute la profession, s'indigne Dominique Deniaud, président de la Confédération paysanne de Loire-Atlantique. Ça contribue à renforcer la distance qui existe avec la population et qu'on a justement besoin de faire tomber. Comment un consommateur à qui un éleveur parle de bien-être animal peut-il être convaincu en voyant de telles images? Comment la FNSEA pense-t-elle pouvoir sensibiliser sur les difficultés agricoles en agissant de la sorte? Si on veut défendre la production française, il faut qu'on soit exemplaire, on n'a pas le choix.»

«Je ne comprends pas ce qui leur est passé par la tête»

Le président de la FNSEA 44, principal organisateur de la manifestation, s'est défendu ce jeudi matin en rappelant que «les ragondins sont des animaux nuisibles» et en évoquant un «décalage profond entre les citadins et le monde rural». «Bien sûr que ces animaux sont nuisibles, réagit Dominique Deniaud. Mais je ne comprends même pas ce qui est passé par la tête des organisateurs en les amenant à Nantes. Est-ce que, par cette action, ils ont donné envie aux citadins de venir voir les agriculteurs? Je ne crois pas. Je pense qu'ils ont été dépassés par leur base. Ils ont fait foirer une opération nationale à cause de quelques individus.»