Nantes: Le numérique s’invite dans les vitrines du Muséum

CULTURE Dès vendredi, le projet Museomix va investir et réinventer le célèbre musée nantais...

Julie Urbach

— 

Le museum recoit le projet Museomix
Le museum recoit le projet Museomix — J.Urbach/20 Minutes

Ce week-end, au Muséum d’histoire naturelle, le squelette de l’immense éléphant pourrait s’animer, au moins virtuellement. Peut-être y entendra-t-on aussi les chants de certains oiseaux pourtant naturalisés depuis longtemps. Ce qui est sûr, c’est que les découvertes se feront d’une manière totalement différente, beaucoup plus innovante.

Mises en scène originales

A partir de vendredi, le musée nantais accueille en effet l’événement international Museomix. Pendant trois jours non-stop, une cinquantaine d’informaticiens, graphistes, ou employés de musées répartis en équipes vont travailler sur des inventions qui visent à mettre en scène de façon originale un objet, une collection, une salle, ou même l’intégralité du parcours de visite du Muséum.

« Nous aurons sur place tous les outils pour les aider, indique Marina Mendoza Vienne, coordinatrice du projet. Une imprimante 3D, des composants électroniques, mais aussi une troupe de comédiens qui pourra être sollicitée. »

Une expérience qui se déroulera en même temps dans six autres musées (comme le Muséum de Lille, le musée d’art et d’industrie de Saint-Etienne mais aussi trois établissements suisse, québécois et anglais) et qui n’oublie pas le public. Les visiteurs pourront venir voir le résultat au Muséum dès dimanche, 16 h. Lundi, de 10 h à 18 h, l’entrée sera gratuite pour l’occasion et certains prototypes seront même visibles toute la semaine.

Prototypes pérennisés

«L’événement tombe bien: nous sommes en pleine réflexion pour repenser la médiation», assure Philippe Guillet, directeur du Muséum de Nantes, où l’utilisation du numérique est encore marginale. A terme, l’objectif pour les musées participants est bien de faire évoluer durablement leurs propres pratiques.

Le château des Ducs, qui a reçu l’édition précédente, devrait d’ailleurs bientôt adopter l’un des prototypes réalisés sur place: un jeu interactif autour de la maquette de l’édifice, qui avait séduit les enfants.