Nantes: Plus de 60.000 objets contrefaits saisis par les douanes en un an

SOCIETE A l’occasion de la journée nationale de destruction des contrefaçons, les douanes des Pays de la Loire ont dévoilé le bilan de l'année 2013...

Julie Urbach

— 

Chilly Mazarin le 11 juin 2013. Journee nationale de destruction de contrefacons saisies par la douane en presence de Nicole Bricq ministre du commerce exterieur. Plus d'un millier de contrefacons saisies ces derniers mois par les services douaniers passent a la destruction dans une vingtaine de sites. Cigarrettes, tablettes tactiles, telephone, sacs griffes, faux viagra, medicaments de contrefacon.
Chilly Mazarin le 11 juin 2013. Journee nationale de destruction de contrefacons saisies par la douane en presence de Nicole Bricq ministre du commerce exterieur. Plus d'un millier de contrefacons saisies ces derniers mois par les services douaniers passent a la destruction dans une vingtaine de sites. Cigarrettes, tablettes tactiles, telephone, sacs griffes, faux viagra, medicaments de contrefacon. — A. Gelebart / 20 Minutes

Un total de 64.000 articles contrefaits. C’est le beau butin qu’ont récolté, en 2013, les services des douanes des Pays de la Loire. A l’occasion de la journée nationale de destruction des contrefaçons, ce mardi, un bilan des saisies réalisées a été dévoilé.

Les jouets parmi les plus saisis

Parmi les tonnes d’objets recensés (comme à Marseille où 30.000 articles ont été détruits ce mardi), ce sont les jouets qui arrivent en tête: près de 29.000 joujoux non conformes ont été totalisés, pour une valeur authentique de 229.248 euros.

Bijouterie, pièces détachées de voitures ou encore articles de téléphonie font ensuite partie des contrefaçons les plus remarquées. Les produits informatiques, un peu moins nombreux, correspondent cependant à une valeur authentique de plus d’un million d’euros...

«Les contrefaçons (...) constituent un danger potentiel pour la santé du consommateur, expliquent la direction régionale des douanes. Ces objets sont souvent dangereux mais aussi une menace pour l’innovation et l’emploi dans des secteurs industriels majeurs.» Au total, en France, plus de sept millions d'articles ont été saisis.