Nantes: Des syndicats expriment déjà leur opposition à l'ouverture des commerces le dimanche

ECONOMIE Nantes métropole autorise l'ouverture des boutiques deux dimanches après-midi avant Noël, si les syndicats sont d'accord...

Frédéric Brenon

— 

Nantes, le 20/09/2010, Photos de differents commerces pour illustrer l ouverture potentielle des magasins fermes le dimanche
Nantes, le 20/09/2010, Photos de differents commerces pour illustrer l ouverture potentielle des magasins fermes le dimanche — © Fabrice ELSNER

Le conseil communautaire de Nantes métropole a adopté vendredi un vœu permettant aux maires d’autoriser l’ouverture des commerces deux dimanches après-midi avant les fêtes de Noël. le texte qui précise toutefois que l’ouverture nécessite un accord avec les syndicats. Or la réponse de certains d’entre eux n’a pas tardé. Dès ce week-end, FO et la CFTC ont fait savoir qu’ils étaient formellement contre. 

«Laurence Garnier en a rêvé, Johanna Rolland l'a fait»

«D’abord pour défendre le cadre de vie des salariés, justifie FO. Ensuite  parce que l’argument économique ne tient pas. Comment considérer en période de crise que les consommateurs auraient deux bourses, une pour la semaine, une pour le dimanche? Les horaires de la semaine sont déjà suffisamment larges, sans compter les achats sur site Internet de certaines enseignes.»

«La candidate UMP Laurence Garnier en a rêvé, la socialiste Johanna Rolland l’a fait», ironise de son côté la CFTC. Le syndicat, qui craint que la grande distribution puisse désormais «s’engouffrer dans cette porte ouverte», «regrette cette décision» et réitère avec force son opposition à l’ouverture des commerces le dimanche, même dans un texte très encadré excluant volontairement les galeries marchandes. «Travailler le dimanche n’est pas une nécessité», insiste-elle.