Nantes: Le cheval-dragon et l'araignée géante mécaniques acclamés à Pékin

CULTURE Les créations nantaises de la compagnie La Machine paradent comme des vedettes dans la capitale chinoise ce week-end...

Frédéric Brenon
— 
A Nantes le 26 aout 2014- Le cheval dragon de la compagnie La Machine a fait sa premiËre sortie mardi
A Nantes le 26 aout 2014- Le cheval dragon de la compagnie La Machine a fait sa premiËre sortie mardi — Julie Urbach / 20 Minutes

Il s'appelle Long-Ma et est déjà une célébrité à Pékin. Le cheval-dragon créé par la compagnie nantaise La Machine et son architecte François Delarozière est depuis vendredi l'une des attractions phares des cérémonies de célébration du 50e anniversaire des relations diplomatiques entre la France et la Chine à Pékin, en présence notamment du ministre des Affaires étrangères Laurent Fabius.

Haut de 12 mètres, le cousin du grand éléphant des Machines de l'île avait quitté son atelier nantais fin septembre à bord d'un convoi très exceptionnel. «Quinze entreprises de la région ont travaillé sur ce projet, ce qui représente 70.000 heures de travail. Cette machine illustre le savoir-faire nantais qui met la technologie au service de l'imaginaire», se félicite Karine Daniel, adjointe au maire de Nantes, présente sur place en Chine.

Mais Long-Ma n'est pas la seule créature à représenter fièrement la Cité des ducs sur le site olympique de Pékin ce week-end. En effet, l'Araignée géante, autre créature signée La Machine et Delarozière, a également paradé dans les rues de la capitale chinoise.

Le cheval-dragon Long-Ma restera ensuite en Chine où il constituera une animation touristique.