Aéroport de Notre-Dame-des-Landes: L'instruction du permis de construire est suspendue

ECONOMIE Le permis de construire du futur aéroport, qui fait polémique en raison de ses superficies modestes, est suspendu dans l'attente des recours...  

Frédéric Brenon

— 

Image de synthèse du futur hall à bagages de l'aéroport de Notre-Dame-des-Landes
Image de synthèse du futur hall à bagages de l'aéroport de Notre-Dame-des-Landes — AGO

«L'instruction du permis de construire déposé en avril 2013 a été suspendue dans l'attente des recours sur les arrêtés environnementaux». C'est ce que vient d'annoncer la préfecture de Loire-Atlantique dans un communiqué. L'instruction «reprendra sur la base d'un dossier qui tiendra compte de l'évolution des conditions de mise en œuvre du projet (date de mise en service, développement du trafic)», précise-t-elle.

Des surfaces plus petites que prévues?

Le permis de construire du projet d'aéroport de Notre-Dame-des-Landes fait l'objet d'une vive polémique depuis la révélation, la semaine passée, par le Canard enchaîné, des superficies prévues pour la future plateforme. La plupart des salles, espaces et équipements programmés pour l'aérogare seraient en effet plus petits ou moins nombreux que ceux se trouvant dans l'actuel aéroport Nantes-Atlantique, que l'on annonce pourtant bientôt saturé. Ils seraient également en dessous des préconisations de l'aviation civile.

Un aéroport «plus compact» car optimisé

Le collectif des élus doutant de la pertinence du projet d'aéroport (CéDpa), qui confirme les chiffres avancés par le Canard enchaîné, affirme avoir également découvert que la «caserne des pompiers perdrait 20% de sa superficie», que «le bâtiment servant à la maintenance des avions perdrait presque la moitié de sa superficie», que «la distance parcourue par les passagers pour aller prendre leur avion serait deux trois à fois plus longue». «Le futur aéroport, parce qu'il est d'une conception innovante, optimise les fonctions aéroportuaires et sera, de ce fait, plus compact» assure de son côté la préfecture. Il est également prévu pour être évolutif, de 4 millions de passagers jusqu'à 5, 7 et 9 millions de passagers.»

Décisions sur les recours en 2015

La décision du tribunal administratif de Nantes concernant les recours déposés contre les arrêtés préfectoraux autorisant le coup d'envoi des travaux du nouvel aéroport de Notre-Dame-des-Landes est attendue pour mi-2015. Le trafic de l'actuel aéroport Nantes-Atlantique devrait dépasser les 4 millions de passagers en 2014.