Notre-Dame-des-Landes: Matignon a-t-il fiché des journalistes en fonction de leurs opinions?

POLEMIQUE Le club de la presse de Nantes demande des explications, après les révélations faites par Delphine Batho dans son livre...

20 Minutes

— 

Jean-Marc Ayrault et Manuel Valls à l'issue de la passation de pouvoirs le 1er avril 2014 à Matignon
Jean-Marc Ayrault et Manuel Valls à l'issue de la passation de pouvoirs le 1er avril 2014 à Matignon — Patrick Kovarik AFP

C’est l’une des révélations contenue dans le livre Insoumise, publié par Delphine Batho ce mercredi. Dans un chapitre intitulé «La liste», l’ancienne ministre dévoile au fil des pages des éléments troublants sur la gestion par Matignon du dossier Notre-Dame-des-Landes, comme l’a noté le Lab.

>> Notre interview de Delphine Batho est à lire par ici

Selon elle, les communicants de Matignon ont tenu une liste nominative de journalistes, en fonction de leurs «supposées positions personnelles». «Les journalistes de la presse nationale et régionale travaillant sur Notre-Dame-des-Landes étaient nominativement regroupés en trois catégories», pour, contre et neutre, est-il détaillé. La période pendant laquelle ce document aurait été diffusé n’est pas précisée.

Le club de la presse de Nantes demande des explications

Ce jeudi, les journalistes du club de la presse de Nantes-Atlantique ont vivement réagi à cette information, qualifiée comme «un affront à [leur] indépendance, [leur] professionnalisme et [leur] neutralité». Le conseil d’administration de l’association a demandé des explications publiques à Jean-Marc Ayrault, Manuel Valls et à ses services, ainsi qu’à Delphine Batho.

Selon France Culture, Jean-Marc Ayrault aurait déjà répondu qu’il ignorait l’existence de cette note. Toujours selon la même source, Delphine Batho aurait affirmé détenir encore le document, et être prête à le révéler si un démenti officiel était apporté. Le club de la presse de Nantes a précisé qu’il se réservait «le droit d'entreprendre d'autres actions», en fonction des réponses reçues.