Nantes: Lancement de Thinkovery, le gage d’une science accessible à tous

MEDIAS Une nouvelle revue, créée par un Nantais, débarque en kiosque ce mercredi...

Charles Guyard

— 

La nouvelle revue Thinkovery sort en kiosque mercredi
La nouvelle revue Thinkovery sort en kiosque mercredi — Thinkovery

C’est un pari et Loïc Legac l’assume, et s’en amuse. «Quand un réalisateur sort un film, on ne lui parle pas de la crise dans le cinéma!» Pourtant la réalité est là, et les indicateurs sur la presse papier n’ont jamais été aussi pessimistes. Le secteur va mal, c’est un fait, mais cette morosité est inégale, d’après ce Nantais de 45 ans qui, ce mercredi, sort une nouvelle revue, «Thinkovery», éditée dans la Cité des ducs.

Tirage à 10.000 exemplaires

«La presse scientifique ne se porte pas si mal», fait-il remarquer. Car c’est l’objet de ce nouveau venu en kiosque:«vulgariser les questions scientifiques qui ne sont pas réservées qu’à une élite». La revue a tout d’un «mook» (contraction de mag et book): une périodicité trimestrielle qui en fait un objet rare et fourni (148 pages) au prix d’un bon livre en librairie (15€). Imprimé à 10.000 exemplaires, le premier numéro est distribué dans toute la France. Son dossier principal s’intéresse au cerveau.

Un site web au départ

Avant d’être une revue, «Thinkovery» est d’abord, depuis un an, un site payant fait de vidéos réalisées par des chercheurs pour aborder de grandes thématiques (société, environnement, santé,...) par le prisme de la science. «La ligne éditoriale reste la même, poursuit Loïc Legac. La revue complète le web, on y a plus de recul, on peut multiplier les points de vue».

Le modèle papier, finalement, était l’objectif dès le début. Une campagne sur la toile, en juin, a permis d’en mesurer l’impact, et l’attente, auprès du public et de lever 5.000€ de dons pour en amorcer le lancement. «Il y a une vraie place pour la presse bi-média», veut croire Loïc Legac. Alors bienvenu.

Abonnements

«Thinkovery» est disponible dans la plupart des kiosques à 15 euros. S’abonner coûte 49 euros/an à la seule version Web, 60 euros/an pour la revue papier, et 79 euros/an pour l’abonnement mixte revue + Web.