FC Nantes: Les Canaris repartent de l’avant à Guingamp

FOOTBALL Le FCN a signé son premier succès (0-1) à l’extérieur de la saison et se place dans le haut du classement…

David Phelippeau

— 

La joie nantaise après le succès des Canaris à Guingamp.
La joie nantaise après le succès des Canaris à Guingamp. — SIPA/ Ouest Médias / Pierre Minier

Ils n’ont pour une fois pas gâché. Frustrés par leur manque de réalisme et de réussite après beaucoup de matchs depuis le début de la saison, les Canaris ont cette fois-ci su profiter de leur supériorité technique et physique pour aller s’imposer (0-1) à Guingamp. Une victoire qu’ils n’avaient plus obtenue dans les Cotes d’Armor depuis 2000… 

Une grosse maîtrise technique

«On a joué comme on le fait à domicile, se réjouit Michel Der Zakarian, heureux d’avoir pris pour la première fois les trois points à Roudourou. Collectivement, on a été cohérents du début à la fin. On est dans la continuité des performances fournies à domicile.» Défense extrêmement solide, pressing permanent sur le porteur du ballon adverse et jeu rapide vers l’avant, Nantes a une nouvelle fois prouvé qu’il avait mûri et que le maintien ne devrait être qu’une formalité cette saison.

Le premier but en pro de Nkoudou

Dimanche, à Guingamp, les Canaris ont ajouté à leur palette un zeste de réussite. Après avoir touché le poteau par Bammou (15e), ils ont concrétisé leur domination par une magnifique frappe enroulée de Nkoudou (33e) qui est allée se loger dans la lucarne de Lössl. La première réalisation en pro du pur produit de la maison jaune. «Veretout me donne le ballon, je ne me suis pas posé de question», racontera Nkoudou à l’évocation de son but.

Même si le FCN a reculé et beaucoup moins maîtrisé les débats en deuxième période, il n’a pas craqué. Rémy Riou s’est montré décisif à plusieurs reprises dans sa cage et a été sauvé par son poteau à dix minutes de la fin… «Par rapport à la saison dernière, on joue moins stressé, explique Olivier Veigneau, sorti à la pause en raison d’une lésion à l’adducteur. On ne panique pas. L’expérience de la saison passée nous a servi.» 

Le FC Nantes dans le top 5 de la Ligue 1

Cissokho abonde dans le sens de son capitaine : «  On a beaucoup progressé dans la circulation. Individuellement, tout le monde a pris confiance.» Un surplus de confiance qui n’engendre en aucun cas un surcroît d’ambition. «Non, non, on ne vise pas plus haut, coupe court Veigneau quand on lui indique que sa formation occupe le top 5 de la L1 après neuf journée. Il faut être ambitieux mais l’objectif reste de prendre tous les week-ends de l’avance sur le bas du classement.» Le FCN s'est bonifié mais le discours, lui, ne varie pas.